Fougères Types de fougères

Les fougères sont le département le plus nombreux des plantes vasculaires à spores supérieures. Ce sont les plus anciens habitants de notre planète. Combien le climat n'a pas changé sur Terre, mais parmi un grand nombre d'espèces végétales, seules les fougères pouvaient s'adapter. Ils ont survécu jusqu'à nos jours, poussant dans toutes les zones climatiques et frappant par leur multiformité. Pour les fougères, un homme a longtemps été traité de manière particulière, en les distinguant des autres plantes. Reliques les plantes de l'ère mésozoïque, contemporains des dinosaures, des fossiles vivants - tout cela peut être dit à propos des fougères.

Contenu de l'article:

Fougère - une plante vivace de la famille de ces fougères - a une forte, rhizome de plus en plus oblique du corps de tige en tête à 1 m faisceau Rhizoma porte feuilles pinnatisected.. Sur leur partie inférieure se trouvent des tas de sporanges (Sorus). Les fougères (Polypodiophyta) appartiennent au nombre des groupes les plus anciens de plantes supérieures. Les fougères sont référées au département des fougères, il y a environ 12 mille espèces. Dans l'horticulture en intérieur, conformément à la systématisation, les fougères appartiennent aux plantes dekorativnolistnyh du groupe.

FERGERS DE TUYAUTERIE

De nombreuses espèces décoratives de fougères appartiennent à différentes classes, ordres, familles. Les fougères sont très répandues. En fait, elles poussent partout dans le monde et se trouvent à divers endroits. Mais la plus grande diversité de ces plantes est observée dans les forêts tropicales humides. Parmi les fougères en pot, on cultive le plus souvent:

  • Cheveux Adianum Venerin (Adiantum capillus veneris);
  • Asplenium bulbeux (Asplenium bulbiferum);
  • Nephrolepis exalté (Nephrolepis exaltata);
  • Polypodium aureum (Polypodium aureum);
  • Corne de cerf platycerium (Platycerium alcicorr)

FERGERS INTÉRESSANTS

La fougère elle-même, dans sa composition physico-chimique et chimique, est considérée comme un véritable trésor. Les médicaments et les rhizomes de la fougère sont utilisés à des fins médicinales. À des fins médicales, la fougère était utilisée dans les temps anciens. fougère Propriétés décrit Dioscoride, Pline, Avicenne et d'autres. Selon sa composition chimique et biologique se réfère à la plante de fougère radioprotecteurs, les guérisseurs et les élixirs. Elle contient 18 acides aminés de fructose, le saccharose, le glucose, l'arabinose, les fibres, les cendres, les protéines et l'azote aminé, 40% d'amidon, les alcaloïdes, les huiles essentielles, les tanins et l'acide fougère-dubilpuyu.

Les scientifiques ont découvert une espèce de fougère qui pousse bien même en présence de fortes concentrations d'arsenic dans le sol. Ils ont suggéré que cette plante, à savoir Pteris vittata, puisse être utilisée pour purifier la terre et l'eau de cet élément toxique ou de ses composés. Les scientifiques ont suggéré que l'eau passe à travers des réservoirs semés avec ce type de fougère pour la purifier de l'arsenic.

Très probablement, tout le monde connaît sans exception l'histoire une fois par an sur Ivan Kupala, dans la nuit la plus courte de l'année, dans une forêt dense, sous un bouleau à trois troncs d'une racine, une fougère fleurie. Sa fleur brille comme une flamme. Vous trouverez cette fleur - dans toute entreprise, vous aurez de la chance. Et la fleur de fougère protège sa force impure, ce qui ne permet pas de la transporter hors de la forêt. Malheureusement, c'est beau, mais juste une légende. Les fougères ne fleurissent pas mais se reproduisent par les spores.

Sur la face inférieure de la feuille, la plupart des fougères ont des formations spéciales, appelées Sorus, dans lesquelles se trouvent des sporanges - des organes formant des spores. Et chez certaines espèces de fougères, les spores se trouvent sur des feuilles modifiées spéciales.

TYPES D'ENGRAIS ET DE LIEU DE MALADIE

Au mot "fougère", la plupart d'entre nous sommes un pot avec peu d'herbe attrayante. Mais peu de gens savent que les fougères se sont installées sur tous les continents, sauf, naturellement, l'Antarctique, et se sentent parfaitement dans toutes les conditions.

Dans les forêts tropicales poussent des fougères, des géants, des fougères, des fougères et des épiphytes. Les épiphytes sont des plantes qui poussent sur d'autres plantes, principalement sur les branches et les troncs des arbres, ainsi que sur les feuilles (épiphylles), et reçoivent les nutriments nécessaires de l'environnement, mais pas de la plante hôte. C'est-à-dire qu'il ne faut en aucun cas confondre les plantes-épiphytes et les parasites végétaux. Dans certains épiphytes, en cours d'évolution, des dispositifs spéciaux ont été mis au point pour piéger l'eau et les minéraux présents dans l'air. Ceci, par exemple, les couvertures spongieuses sur les racines, ou ce qu'on appelle les nids de racines - un plexus de racines sous la forme d'un panier dans lequel la poussière, les feuilles tombées s'accumulent et ainsi le sol est créé pour nourrir les racines. Une adaptation similaire se trouve dans la fougère d'Asplenium. Dans d'autres épiphytes, par exemple, dans la fougère Platitserium, il existe des feuilles de niche formant une niche sur le tronc dans lequel le sol est également créé.

Asplenium nidus (Asplenium nidus)

Il y a des fougères géantes, par exemple Asplenium nidus (Asplenium nidus). Cette plante est une épiphyte typique, originaire d'Asie tropicale. La fougère pousse sur les troncs des grands arbres. Atteignant des tailles énormes (diamètre - plusieurs mètres et poids - jusqu'à une tonne et plus), l'asplenium pèse même les arbres géants. Pour nous, les aspléniums sont connus comme des plantes d'intérieur ordinaires, dont la taille est beaucoup plus modeste.

Parmi les fougères, il y a des espèces qui vivent sous l'eau, par exemple Marsilea quadrifolia. Cette fougère est souvent utilisée pour la conception de petits réservoirs sur le site, car l'espèce est très décorative.

La surface de l'eau convient également à la vie des fougères - la famille des Salviniacées est la plus célèbre ici. Ces plantes peuvent être qualifiées de mauvaises herbes des rivières tropicales.Elle en grand nombre, la salvina devient un obstacle au transport par eau, entrave le fonctionnement normal des centrales hydroélectriques et martèle les filets de pêche.

Une autre fougère flottante, Azola caroliniana, est élevée dans les rizières. Cette plante a une capacité unique d'accumuler de l'azote, en outre, Azola supprime la croissance des mauvaises herbes dans les rizières.

Parmi les fougères, il y a des fougères naines de quelques millimètres seulement. Ces plantes microscopiques poussent dans les forêts tropicales à la surface des roches ou de la terre, atteignant une petite hauteur le long des troncs d'arbres. Parmi les fougères, il y a de vrais "arbres" - le genre Cyathea (Cyathea), dont la hauteur atteint 25 mètres et le diamètre du tronc atteint un demi-mètre.

Fougère du genre Ciaatea

Il y a des fougères, dont les pétioles peuvent rivaliser avec l'acier, les Dikranopteris (Dicranopteris). On ne peut passer à travers les fourrés de Dikranopteris qu'en travaillant dur sur une machette, au bord de laquelle la fougère laisse des traces, comme lors de la coupe d'un véritable fil de métal.

Les fougères grandissantes dans les conditions de la chambre sont devenues à la mode au XVIIIe siècle. À cette époque, on pouvait voir des fougères dans les salons d’élite en anglais, elles étaient des décorations d’hôtels chers et de maisons de personnes nobles. Cependant, seules certaines espèces ont été cultivées comme plantes d'intérieur ordinaires, car les produits de la combustion des gaz et la fumée du charbon, qui était alors chauffée, sont extrêmement toxiques pour presque toutes les fougères. Les Anglais inventèrent alors pour les fougères des "vitrines de fougères" spéciales (boîtes de verre encadrées de fonte), dans lesquelles l'humidité nécessaire de l'air et du sol était maintenue.

Les floriculteurs se sont intéressés aux fougères au début du 19ème siècle. En Europe, ils ont planté des jardins et des parcs, décorés de coins d'ombre pittoresques près des plans d'eau. Actuellement, les fougères sont très appréciées par les fleuristes professionnels et les amateurs du monde entier. Par exemple, en Allemagne, il existe tout un réseau de serres spécialisées exclusivement dans la culture et la vente de fougères, dont les feuilles sont ensuite utilisées pour la compilation de bouquets et de diverses compositions florales.

On pense que maintenant plus de deux mille espèces de fougères sont adaptées à la croissance dans des conditions ambiantes. Mais malgré cela, dans les serres et les serres des jardins botaniques, des cultures durables de plus de quatre cents espèces de fougères.

Parmi les professionnels, il n'y a pas de consensus quant à savoir s'il est difficile ou facile de cultiver ces plantes. Mais une chose est sûre: les fougères ont besoin de soins constants.

STRUCTURE DES FERGES

Fougères (Polypodiophyta) - département des plantes supérieures, occupant une position intermédiaire entre les rhinophytes et les gymnospermes. De fougères Rhyniophyta caractérisées principalement par la présence de racines et de feuilles et de gymnospermes - le manque de villages Ferns est descendu de Rhyniophyta à laquelle les plus anciennes fougères Dévonien étaient très proches. Certains des genres les plus primitifs étaient des formes intermédiaires entre les rhinophytes et les fougères typiques). Pour les fougères, ainsi que pour d'autres plantes supérieures, caractérisées par l'alternance des générations - asexuée (sporophyte) et sexuelle (gameofita), avec la prédominance de la génération asexuée.

fougère Sporophyte - ou herbacé plante des arbres la plupart du temps avec de grandes feuilles découpées à plusieurs reprises (jeunes feuilles - habituellement ulitkoobrazno roulé). Pour les fougères caractérisées par une grande variété de formes, de tailles et de structure interne. Leurs feuilles varient de façon répétée pinnate à l'ensemble, du géant des longueurs de 5-6 m (dans certains représentants Marattiaceae et tsiateynyh) et même jusqu'à 30 m (feuilles frisées de Lygodiu articulatum) à feuilles minuscules seulement 3-4 mm de long avec 1 lit des cellules (en Trichomanes goebelianu). La longueur des tiges de fougères varie de quelques centimètres à 20-25 m (dans certaines espèces Tsiateya). Ils sont sous terre (rhizome) et hors-sol, debout et bouclés, simple et ramifié. La plupart des sporanges se trouvent sur les feuilles vertes normales; quelques feuilles différenciées en fertiles (sporophylles) et végétative, vert.

La plupart des fougères sont équisporées. Parmi les fougères modernes, seules trois petites familles de fougères aquatiques font partie des races: Marsileum, Salvinia et Azolla.

Cycle de vie de l'énergie

Ainsi, la plupart des fougères - herbe jusqu'à 1 m, que dans les régions tropicales humides fougères arborescentes poussent jusqu'à 24 mètres, la longueur de leurs feuilles dépasse souvent 5 m fougères génération asexuée -. Sporophyte a des racines, des tiges et des feuilles. Les tiges sont broyées ou sous terre - rhizome. Les feuilles (frondes) de grandes, typiquement disséquées en plaque de part la formation d'au cochlée floraison. Dans les fougères système de conduction vasculaire est bien développé. Sur la feuille de surface inférieure sont formées sporanges ont été recueillies dans des groupes couvercle habillé (sori) (de induziem). spores matures qui y (n) et on les verse dans le sporange germent sur sol humide, formant zarostok - gamétophyte sous forme de plaquettes vert 0,5-0,8 cm de diamètre avec rhizoïdes, il se fixe sur le sol. Sur le côté inférieur sont formés prothalles antheridia et archégone. Sperme de gouttelettes de liquide anthéridie dans un milieu aqueux dans le archégone de chute, et l'un d'eux fertilise l'oeuf, grâce à quoi un zygote (2n), qui est formé à partir de la nouvelle sporophyte - fougère plante adulte.

Les fougères sont largement distribuées dans le monde entier. Ils sont les plus divers dans les forêts tropicales, où ils poussent à la surface du sol, des troncs et des branches d’arbres - comme les épiphytes et les lianes. Il existe plusieurs types de fougères qui vivent dans les plans d'eau. Sur le territoire de la Russie, il existe environ 100 espèces de fougères herbacées.

Fougères

Les fougères sont le groupe le plus ancien de plantes supérieures. Ils se produisent dans différentes conditions environnementales. Dans les zones tempérées, il s’agit de plantes herbacées, plus communes dans les forêts humides; certains poussent dans les zones humides et dans les étangs, leurs feuilles meurent pour l'hiver. Dans les forêts tropicales humides, il y a des fougères arborescentes avec un tronc en forme de colonne atteignant 20 mètres de haut.

Les fougères les plus communes sont les aigles, les autruches.

Structure

La phase dominante du cycle de vie de la fougère est le sporophyte (une plante adulte). Presque toutes les fougères ont un long sporophyte. Le sporophyte a une structure assez complexe. À partir du rhizome, verticalement, les feuilles partent vers le bas - les racines accessoires (la racine primaire meurt rapidement). Souvent sur les racines se forment des reins de couvain qui assurent la reproduction végétative des plantes.

Vue générale de la fougère

La reproduction

Les sporanges se trouvent sur la face inférieure de la feuille, collectés en groupes (srusy). Au-dessus, le Saurus est recouvert d’une couverture. Les spores se dissipent lorsque la paroi brise les sporanges et que l'anneau, détaché des cellules à paroi mince, se comporte comme une source. Le nombre de spores sur une plante atteint des dizaines, des centaines de millions, parfois des milliards.

Feuille de fougère du bas

Sur sol humide, les spores se transforment en une petite plaque verte en forme de cœur de quelques millimètres. C'est un adolescent (gamétophyte). Il est situé presque horizontalement à la surface de la terre et y est attaché par des rhizoïdes. L'adolescent est bisexuel. Sur la face inférieure du germe se forment des organes sexuels féminins et masculins (masculin - anthéridie, femelle - archéologie).

La fertilisation se produit dans l'environnement aquatique (pendant la rosée, la pluie ou sous l'eau).

Les gamètes mâles - les spermatozoïdes nagent vers les ovules, pénètrent à l'intérieur et les gamètes fusionnent.

Il y a fertilisation, à la suite de quoi un zygote (un oeuf fécondé) est formé.

De sporophyte d'embryon de l'ovule fécondé est formé constitué de haustoria - jambes, dans lequel il se développe dans le tissu et consomme prothalles de celui-ci nutriments racine embryonnaire, bourgeons, première feuille de l'embryon - « cotylédon ».

Au fil du temps, la plante à germer développe une plante de fougère.

Schéma de développement des fougères

Ainsi, le gamétophyte de fougère existe indépendamment du sporophyte et est adapté pour vivre dans des conditions d'humidification.

Un sporophyte est une plante entière qui pousse à partir d'un zygote - une plante terrestre typique.

Fougères: leurs genres et noms

Les fougères sont appelées plantes appartenant au département des plantes vasculaires. Ils sont un échantillon de la flore ancienne, car leurs ancêtres sont apparus sur Terre il y a 400 millions d'années au Dévonien. À cette époque, ils étaient énormes et régnaient sur la planète.

Il a un aspect facilement reconnaissable. Au même moment, ils comptent environ 10 000 espèces et noms. Dans ce cas, ils peuvent avoir des tailles, des caractéristiques structurelles ou des cycles de vie très différents.

Description des fougères

De par sa structure, les fougères s'adaptent bien à l'environnement, aiment l'humidité. Comme ils se multiplient, ils rejettent un grand nombre de spores, puis ils poussent presque partout. Où grandir:

  1. Dans les bois, où ils se sentent bien.
  2. Dans le marais
  3. Dans l'eau
  4. Sur les pentes de la montagne.
  5. Dans les déserts

Les habitants de l'été et les villageois le trouvent souvent sur leurs parcelles, où ils le combattent comme une mauvaise herbe. La vue sur la forêt est intéressante car elle pousse non seulement au sol, mais aussi sur les branches et les troncs d’arbres. Il convient de noter que cette plante, qui peut être à la fois herbe et arbuste.

Cette plante est intéressante en ce sens que, si la plupart des autres représentants de la flore se reproduisent par graines, sa propagation se fait à l'aide de spores qui mûrissent sur la partie inférieure des feuilles.

Les fougères forestières occupent une place particulière dans la mythologie slave. Depuis l'Antiquité, on croyait que la nuit d'Ivan Kupala, il s'épanouissait un instant.

Celui qui réussit à briser une fleur pourra trouver un trésor, acquérir le don de la clairvoyance et connaître les secrets du monde. Mais en réalité, la plante ne s’épanouit jamais, car elle se multiplie autrement.

De plus, certaines espèces peuvent être consommées. D'autres plantes de ce département sont au contraire toxiques. Ils peuvent être considérés comme des plantes d'intérieur. Le bois est utilisé dans certains pays comme matériau de construction.

Les fougères anciennes ont servi de matières premières dans la formation du charbon, devenant un acteur du cycle du carbone sur la planète.

Quelle est la structure des plantes?

La fougère n'a pratiquement pas de racine, c'est-à-dire une tige qui croît horizontalement, d'où sortent les racines subordonnées. A partir des bourgeons du rhizome poussent des feuilles - vayi, ayant une structure très complexe.

Vayi ne peut pas être appelé feuilles ordinaires, mais plutôt leur prototype, qui est un système de branches attachées au pétiole, qui sont au même niveau. En botanique, vayi s'appelle un avion.

Vailles remplit deux fonctions importantes. Ils participent au processus de photosynthèse et, sur leur face inférieure, la maturation des spores se fait à l'aide de laquelle les plantes se multiplient.

La fonction de base est assurée par la tige des tiges. Les fougères n'ont pas de cambium, elles ont donc peu de force et n'ont pas de cernes annuels. Les tissus conducteurs ne sont pas aussi développés que les plants de semences.

Il convient de noter que la structure dépend fortement de l'espèce. Il y a de petites plantes herbeuses qui peuvent se perdre sur le fond des autres habitants de la terre, mais il y a de grandes fougères qui ressemblent à des arbres.

Ainsi, les plantes de la famille des cynates, qui poussent sous les tropiques, peuvent atteindre 20 mètres. Le plexus rigide des racines accessoires forme le tronc de l'arbre, l'empêchant de tomber.

Dans les plantes aquatiques, le rhizome peut atteindre une longueur de 1 mètre et la partie hors-eau ne doit pas dépasser 20 centimètres de hauteur.

Méthodes de reproduction

La caractéristique la plus caractéristique qui distingue cette plante du fond des autres est la reproduction. Il peut le faire à l'aide d'arguments, de manière végétative et sexuelle.

La reproduction est la suivante. Les sporophylles se développent dans la partie inférieure de la feuille. Lorsque les spores atteignent le sol, elles produisent des germes, c'est-à-dire des gamétophytes bisexuels.

Les germes sont des plaques de dimensions non supérieures à 1 centimètre, à la surface desquelles se trouvent les organes génitaux. Après la fécondation, un zygote se forme à partir duquel une nouvelle plante pousse.

Généralement, les fougères se distinguent par deux cycles de vie: asexuée, représentée par les sporophytes, et sexuelle, dans laquelle les gamétophytes se développent. La plupart des plantes sont des sporophytes.

Les sporophytes peuvent se propager de manière végétative. Si les feuilles reposent sur le sol, elles peuvent alors développer une nouvelle plante.

Types et classification

Il existe aujourd'hui des milliers d'espèces, 300 genres et 8 sous-classes. Trois sous-classes sont considérées comme éteintes. Parmi les autres plantes de fougère, on peut citer:

  • Le maratti
  • Raifort.
  • De vraies fougères.
  • Marsilievye.
  • Salvinium.

Ancien

Le raifort est considéré comme le plus ancien et le plus primitif. En apparence, ils sont significativement différents de leurs homologues. Ainsi, un homme ordinaire n'a qu'une seule feuille, qui est une plaque intégrale, divisée en parties stériles et sporifères.

Le raifort est unique en ce qu’il a des rudiments de cambium et de tissus conducteurs secondaires. Comme une ou deux feuilles se forment chaque année, l'âge de la plante peut être déterminé à partir du nombre de cicatrices sur le rhizome.

Les spécimens de forêts trouvés accidentellement peuvent durer plusieurs dizaines d'années. Cette petite plante n'est donc pas plus jeune que les arbres environnants. Les dimensions des piqueuses sont petites, en moyenne leur hauteur est de 20 centimètres.

Les fougères Marattia sont également un groupe de plantes anciennes. Une fois qu'ils ont habité la planète entière, leur nombre diminue maintenant. Des échantillons modernes de cette sous-classe peuvent être trouvés dans les forêts tropicales humides. Les vayi de la marattia poussent en deux rangées et atteignent 6 mètres de long.

De vraies fougères

C'est la sous-classe la plus nombreuse. Ils poussent partout: dans les déserts, les forêts, sous les tropiques, sur les pentes pierreuses. Celles-ci peuvent être à la fois des plantes herbacées et des plantes ligneuses.

De cette classe, les espèces les plus communes sont les multiflores. En Russie, ils poussent souvent dans les forêts, préférant l'ombre, bien que certains représentants se soient adaptés à la vie dans des endroits lumineux avec un manque d'humidité.

Sur les dépôts rocheux, le naturaliste débutant peut trouver le puzyrnik fragile. Ceci est une plante courte avec des feuilles minces. C'est très toxique.

Dans les forêts ombragées, les épicéas ou sur les rives des fleuves, l'autruche ordinaire se développe. Il a clairement séparé les feuilles végétatives et sporifères. Le rhizome est utilisé en médecine traditionnelle comme anthelminthique.

Dans les forêts de feuillus et de conifères du sol humide, le bouclier mâle se développe. Il a un rhizome toxique, cependant, la phylmocine qu'il contient est utilisée en médecine.

Le chaton féminin est très répandu en Russie. Il a de grandes feuilles, atteignant une longueur d'un mètre. Il pousse dans toutes les forêts, il est utilisé comme plante ornementale par les paysagistes.

Dans les forêts de pins pousse un aigle ordinaire. Cette plante a des dimensions considérables. En raison de la présence de protéines et d'amidon dans les feuilles, les jeunes plants sont consommés après la transformation. L'odeur particulière des feuilles effraie les insectes.

Le rhizome de l'aigle est lavé avec de l'eau. En cas de besoin, il peut être utilisé comme savon. Une caractéristique désagréable de l'aigle ordinaire est qu'il se propage très rapidement et, lorsqu'il est utilisé dans le jardin ou dans le parc, la croissance de la plante doit être limitée.

L'eau

Marsilievye et salvinium - plantes aquatiques. Ils collent au fond ou flottent à la surface de l'eau.

Salvinia flottant pousse dans les eaux d'Afrique, d'Asie et du sud de l'Europe. Il est cultivé comme plante d'aquarium. Marsilievye ressemble extérieurement à un trèfle, certaines espèces sont considérées comestibles.

La fougère est une plante inhabituelle. Il a une histoire ancienne, est très différent des autres habitants de la flore terrestre. Mais bon nombre d’entre elles ont un aspect attrayant, de sorte qu’elles sont utilisées avec plaisir par les fleuristes lors de la composition des bouquets et des concepteurs lors de la conception d’un jardin.

Fern - description de la photo de la plante; ses propriétés (avantages et inconvénients); utiliser en cuisine; traitement des fougères (avec contre-indications)

Fern: propriétés

Valeur calorique: 34 kcal.

Description

Fern est une plante herbacée, un représentant de la famille Osmund. Les scientifiques de son pays d'origine croient à la Chine du Nord, à la Corée et à l'Extrême-Orient. Il y a une fougère dans les forêts de Russie, d'Ukraine, de Finlande, d'Asie centrale et du Mexique. La plante est une tige verte avec des feuilles disséquées (voir photo). Fern est considérée comme l'une des plantes les plus anciennes de la planète apparues au Dévonien. Selon les scientifiques, le bois de fougère pressé est devenu un matériau pour le charbon.

Pour comprendre ce qui constitue une plante qui est nécessaire de retracer les étapes de son développement: une tige de fougère pousse sous la terre, au printemps commencent à former les jeunes feuilles, feuilles appelées, puis les feuilles grandissent et surtout ressemble à un énorme escargot, feuilles tourner et devenir comme un crochet. La fougère ne fleurit pas, mais se reproduit à l'aide d'une spore.

Son usine nom scientifique Pteridium de aguillinum (Bracken fougère) a reçu en raison de la similitude avec l'aile d'un grand oiseau (de Preton grec traduit par « aile», aqulia signifie « aigle »).

De nombreuses légendes intéressantes sont associées à la fougère. Les gens se méfiaient beaucoup de cette plante, car elle semblait très mystérieuse. Nos ancêtres n'ont pas compris comment cette plante se multiplie, si elle ne fleurit jamais. La floraison des fougères attendait comme un jour férié. Selon une croyance bien connue, une personne qui trouve la fleur de cette plante lors de la fête d'Ivan Kupala pourra s'enrichir de manière inexprimable, car cette nuit même révèle la terre elle-même et montre des richesses cachées. En Russie, a estimé que cette plante ouvre toutes les serrures et que, avant la fougère, vous ne pouvez pas cacher un seul secret. Selon la légende ancienne, la fougère est apparue à cause de la déesse de l’amour Vénus, soi-disant elle a laissé tomber ses beaux cheveux, et de cette rose a augmenté cette plante incroyable. Une autre légende dit que la jeune fille est tombée d'une falaise et que sur cette place une source est apparue et que ses cheveux sont devenus une plante semblable à une aile d'oiseau.

Propriétés utiles

Les propriétés utiles de la fougère sont dues à sa composition chimique précieuse. La plante est riche en alcaloïdes, amidon, huiles essentielles, flavonoïdes, tanins. Les pousses de fougère contiennent du carotène, du tocophérol (vitamine E), de la riboflavine ou de la vitamine B2. La présence d'alcaloïdes fait de la plante un excellent analgésique.

La fougère contient un grand nombre de protéines, similaire à la protéine des céréales, qui est facilement digérée et affecte positivement l'organisme. Avec une utilisation régulière, la plante affecte positivement les processus de croissance.

La fougère a un effet bénéfique sur le travail du système nerveux, elle tonifie le corps. Selon certaines informations, la plante aide à éliminer les radionucléides du corps humain.

À des fins médicinales, utilisez le rhizome de la plante, qui est récolté en septembre. La fougère est efficace dans les varices, la sciatique, les spasmes gastrocnémiens. Avec ces maladies, le traitement dure 3 semaines.

Utiliser en cuisine

En cuisine, la fougère était utilisée dans l'antiquité. A des fins alimentaires, seuls deux types de fougères sont utilisés: l'aigle et l'autruche. Comestibles sont les soi-disant rachis, ou pousses de plantes. Et ses jeunes feuilles sont ajoutées aux salades, frites, marinées, utilisées au lieu de l'assaisonnement. Le goût des pousses de fougères rappelle les champignons. En raison de la présence importante de protéines, la plante était appréciée par les Japonais, les Coréens et l'Extrême-Orient. La teneur calorique de ce produit est de 34 kcal pour 100 grammes.

Il existe deux types de fougères: la cuisson et la mise en conserve. En tout cas, avant de préparer la plante, il faut d'abord faire bouillir ses pousses. Ne négligez pas cette étape et faites frire les rachis frais: vous gâchez donc le plat, car la fougère sera amère. Les feuilles sont lavées dans de l'eau salée. Lorsque l'eau bout, après quelques minutes, l'eau est drainée, la plante est lavée et de nouveau remplie d'eau salée. Ensuite, la fougère est cuite jusqu'à ce qu'elle soit prête. Les pousses ne doivent pas casser, il suffit de les amener dans un état où elles se plieront facilement. L'usine soudée est jetée dans une passoire et utilisée selon des recettes culinaires.

Une option populaire pour la cuisson des fougères est sa salaison. Grâce au salage, le produit peut être stocké pendant une longue période. En outre, vous obtenez un excellent "produit semi-fini" qui peut très rapidement être transformé en un plat incroyablement savoureux. La plante est soigneusement lavée, puis placée dans un bocal en verre et recouverte de sel, la fougère pliée en plusieurs couches et versée avec du sel. Ensuite, le récipient contenant la plante est pressé par le haut avec quelque chose de lourd et placé pendant 14 jours dans un endroit frais. En deux semaines, il faudra vidanger la saumure et transférer les pousses dans un autre récipient. Et rajoutez la plante en couches, à la différence près que la couche supérieure doit se trouver tout en bas. Fougère à nouveau verser de la saumure avec une teneur en sel minimum de 22%. Sous cette forme, la fougère peut être stockée pendant plusieurs années.

En vente il y a une fougère spécialement préparée à des fins alimentaires. Acheté le produit doit être trempé dans de l'eau propre pendant plusieurs heures, de sorte que l'excès d'amertume et de sel reste. Pendant ce temps, il est préférable de décharger périodiquement l'eau et de remplir la plante d'eau douce. Après deux heures, la fougère est transférée dans une casserole et bouillie pendant environ 15 minutes sans addition d'épices. En parallèle, il est nécessaire de couper les oignons et la viande. Ensuite, la viande et les oignons doivent être frits dans de l'huile végétale. La fougère, après traitement thermique, est coupée en petits morceaux et frite avec le reste des ingrédients. En fin de cuisson, 1 c. l. sauce soja. Servez le plat chaud.

Une recette bien connue pour la préparation de cette plante est "la fougère en coréen". Les oignons et les carottes, coupés en pailles, sont cuits dans l'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Pour les légumes, les pousses de fougères sont ajoutées à la poêle et mélangées soigneusement. La masse résultante est à nouveau soigneusement mélangée et assaisonnée avec un assaisonnement pour les carottes en coréen. Ensuite, les légumes sont cuits jusqu'à ce qu'ils soient prêts pour 15 minutes.

Avantages des fougères et traitement

L'utilisation de la plante est connue depuis longtemps par la médecine traditionnelle. La fougère est utilisée comme analgésique pour les douleurs articulaires et les maux de tête. Avec les rhumatismes, il est recommandé de prendre des bains chauds avec décoction de fougère. En outre, les décoctions de la plante sont efficaces contre la jaunisse, les maladies intestinales et la rate. Extérieurement, la plante est utilisée pour l'eczéma, les abcès, la scrofule. La poudre des racines de la fougère élimine les phénomènes stagnants dans l'intestin et la rate.

Fern est un célèbre anthelminthique. La plante contient des acides et des dérivés de la floroglucine, nocifs pour les parasites intestinaux. Les substances contenues dans la partie aérienne de la plante provoquent une paralysie de la musculature des parasites, ce qui entraîne leur mort. Lorsque vous utilisez cette plante, faites attention car elle est très toxique. Il est plus sûr d'utiliser la fougère à l'extérieur, cela fonctionne bien pour les plaies purulentes, les convulsions, les rhumatismes.

La décoction du rhizome de fougère peut être préparée à la maison. Pour cela, il faut faire bouillir 10 grammes de rhizome concassé pendant 10 minutes dans 200 ml d'eau. Prenez le bouillon devrait être 1 c. avec du miel d'abeille. Parfois, le bouillon est mélangé avec de la farine et pris, divisant la "pâte" en 10 parties. La fougère est un remède puissant, des médicaments sur la base desquels vous ne pouvez pas prendre sans preuve médicale. Après avoir pris la plante, ils doivent mettre un lavement et prendre un laxatif de sel. La prise d'autres types de laxatifs est strictement interdite.

À l’extérieur, la décoction de fougère est utilisée comme bain ou lingette. Pour préparer un bain avec une décoction, il faut 50 grammes de rhizome par 3 litres d’eau. Le bouillon est infusé pendant plusieurs heures, puis versé dans un bain froid.

Dommage pour la fougère et contre-indications

Les dommages à la plante peuvent provoquer une utilisation incontrôlée. Appliquez mieux les fougères sous la supervision d'un phytothérapeute ou d'un médecin responsable, car la plante est toxique.

Il est contre-indiqué d'appliquer la fougère aux femmes enceintes.

Les contre-indications à son utilisation sont également la fièvre, l'anémie, la tuberculose, les maladies du foie et des reins, les ulcères et les maladies chroniques.

En cas de surdosage, le patient doit se laver l'estomac et consulter immédiatement un médecin.

Fougère

Fougère, fougères, ou, (lat Polypodiophyta.) - Département des plantes vasculaires, qui comprend les fougères modernes, et l'une des plus anciennes est apparu il y a plus de plantes environ 405 millions d'années la période Dévonien de l'ère paléozoïque. Des plantes géantes appartenant au groupe des fougères arborescentes ont largement déterminé l’apparence de la planète à la fin du Paléozoïque - le début de l’ère mésozoïque.

Fougères modernes - l'une des rares plantes anciennes à avoir conservé une variété importante, comparable à celle du passé. Les fougères ont des tailles, des formes de vie, des cycles de vie, des caractéristiques structurelles et d'autres caractéristiques très variables. L'apparition d'entre eux est si caractéristique que les gens les appellent généralement tous les mêmes - « Ferns », ne sachant pas qu'il est le plus grand groupe de plantes à spores:. Il y a environ 300 genres et plus de 10 000 espèces de fougères [1] Une variété de formes de feuilles, ductilité environnement surprenant, la résistance à réhumidifier, une énorme quantité produite spores de fougères ont largement fait dans le monde entier [2]. Ferns se trouvent dans les bois - dans les étages supérieurs et inférieurs sur les branches et les troncs des grands arbres - comme épiphytes dans les crevasses des rochers, des marais, des rivières et des lacs, sur les murs des bâtiments de la ville sur les terres agricoles comme les mauvaises herbes sur le bord des routes. Les fougères sont omniprésentes, bien qu'elles n'attirent pas toujours l'attention. La plus grande variété est l'endroit où ils sont chauds et humides: les tropiques et les régions subtropicales.

Les fougères n'ont pas encore de vraies feuilles, mais elles ont fait leurs premiers pas dans leur direction. Qu'est-ce qu'une feuille ressemble à une feuille n'est pas une feuille, mais par sa nature tout un système de branches, et même ceux situés dans le même plan. Donc, cela s'appelle - avion, ou vayya, ou un autre nom - pré-vol. Malgré l'absence de feuille, les fougères ont un limbe. Ce paradoxe est facile à expliquer: leur ploskovetki, predpobegi a subi aplatissement, dans lequel il y avait une feuille d'enregistrement de l'avenir - presque impossibles à distinguer de la même plaque de la feuille, mais les fougères évolutionnaire pas encore eu le temps de partager leurs frondes dans la tige et la feuille. En regardant Vayu, il est difficile de comprendre où - quel niveau de ramification - se termine par « tige », et où commence la « liste », mais la lame de feuille est déjà là. Seuls ces contours n'apparaissaient pas, à l'intérieur desquels les limbes s'unissaient pour pouvoir être appelés une feuille. Les premières plantes qui ont fait cette étape sont les gymnospermes [3] [4].

Les fougères se reproduisent par des spores et par voie végétative (vayami, rhizomes, reins, fibrilles, etc.). En outre, pour les fougères, la reproduction sexuée est également caractéristique de leur cycle de vie.

Contenu

Structure

Parmi les fougères, il existe des formes de vie herbacées et arboricoles.

Le corps de la fougère est constitué de limbes, de pétioles, de pousses et de racines modifiées (végétatives et accessoires). Les fougères sont appelées vayami.

Dans les forêts de la zone tempérée, les fougères ont généralement une courte tige, qui est un rhizome dans le sol. Le tissu conducteur est bien développé dans la tige, entre les faisceaux desquels se trouvent les cellules du parenchyme principal.

Vayi s'étend à la surface du sol, poussant depuis les reins du rhizome. Ces organes ont une croissance apicale et peuvent atteindre de grandes tailles; ils servent généralement à remplir deux fonctions: la photosynthèse et la sporulation. Les sporanges se trouvent sur la surface inférieure du vai, dans laquelle se développent les spores haploïdes.

Cycle de vie

Dans le cycle de vie de la fougère alterne la génération sans sexe et la génération sexuelle - les sporophytes et les gamétophytes. La phase prédominante du sporophyte.

Sur la partie inférieure de la feuille, les sporanges se révèlent, les spores se déposent sur le sol, les spores germent, il y a un bouquet de gamètes, la fécondation a lieu, une jeune plante apparaît.

Dans les fougères les plus primitives (point), les sporanges ont un mur multicouche et ne portent pas de dispositifs spéciaux pour l'ouverture. Dans les techniques plus avancées, les sporanges ont un mur à une seule couche et des adaptations à l'ouverture active. Cet appareil a la forme d'un anneau. Déjà parmi les fougères primitives, il y a une divergence. Moderne - un petit nombre d'espèces équisporées. Le gamétophyte des équispores est généralement bisexuel. En primitif, il est souterrain et nécessairement en symbiose avec les champignons. Les gamétophytes avancés sont en surface, verts et à maturation rapide. Ils ressemblent généralement à une plaque verte en forme de cœur. Les gamétophytes des fougères raznosporovyh diffèrent de la forte réduction équisporée (en plus de leur caractère dioïque), en particulier du gamétophyte mâle. Le gamétophyte femelle, qui consomme des nutriments de réserve provenant de mégaspores, est plus développé et possède un tissu nutritif pour le futur germe de sporophytes. Dans le même temps, le développement de tels gamétophytes se produit dans les enveloppes des méga et microspores.

Phylogénie

Selon certains rapports, les fougères provenaient des plaines, mais certains scientifiques pensent que les prêles, les mousses et ce département proviennent de psilophytes. Au Dévonien, des fougères sporifères ont été semées. Ils appartenaient aux premiers gymnospermes. Tous les autres gymnospermes et probablement les plantes à fleurs en sont issus.

Classification

Pour la classification des fougères à différents moments, des schémas ont été proposés et ils étaient souvent mal coordonnés. La recherche moderne soutient des idées antérieures basées sur des données morphologiques. En même temps, en 2006, Alan Smith (ing. Alan R. Smith), chercheur botaniste à l'UC Berkeley, et d'autres [5] a proposé une nouvelle classification basée, en plus des données morphologiques sur des études systématiques récentes moléculaires. Ce schéma divise les fougères en quatre classes:

Ce dernier groupe comprend la plupart des plantes que nous connaissons sous le nom de fougères.

Le système de classification complet proposé par Smith et d'autres en 2006, en tenant compte des changements dans ce Cyatheaceae, proposé en 2007 par un groupe de Petra Corell (Anglais Petra Korall.) Et d'autres [6]:

  • Classe Psilotopsida - Psilotoid
    • Ordre Ophioglossales - Gomme
      • Famille Ophioglossacées - Gomme
    • Ordre des Psilotales - Psilot
      • Famille Psilotaceae - Psilotovye
  • Classe Equisetopsida - Prêle
    • Ordre Equisetales - Prêle
      • Famille Equisetaceae - Prêle
  • Classe Marattiopsida
    • Ordre des Marattiales - Maratti
      • Famille Marattiaceae
  • Classe Pteridopsida - Fougère
    • Ordre Osmundales - Propre
      • Famille Osmundaceae - Pure
    • Ordre des Hymenophyllales - Hymenophyllous
      • Famille Hymenophyllaceae - Hymenophyllous
    • Ordre des Gleicheniales
      • Famille Gleicheniaceae
      • Famille Dipteridaceae
      • Famille Matoniaceae
    • Ordre des Schizaeales
      • Famille Lygodiaceae
      • Anémiacées Famille
      • Famille Schizaeaceae
    • Ordre Salviniales - Salvinium
      • Famille Marsileaceae - Marsilievye
      • Famille Salviniaceae - Salvinia
    • Ordre des Cyatheales
      • Famille Thyrsopteridaceae
      • Famille Loxomataceae
      • Famille Culcitaceae
      • Famille Plagiogyriaceae - Plagiogyriaceae
      • Famille Cibotiaceae
      • Famille Cyatheaceae
      • Famille Dicksoniaceae
      • Famille Metaxyaceae
    • Ordre Polypodiales - Le centipède
      • Famille Lindsaeaceae
      • Famille Saccolomataceae
      • Famille Dennstaedtiaceae - Dennstedtievye
      • Famille Pteridaceae
      • Famille Aspleniaceae - Kostentsovye
      • Famille Thelypteridaceae - Teliptery
      • Famille des Woodsiacées - Boisé
      • Famille Blechnaceae - Derbyankovye
      • Famille Onocleaceae - Onoxleic
      • Famille Dryopteridaceae - Boucliers
      • Famille Oleandraceae
      • Famille Davalliaceae
      • Famille Polypodiaceae - Centipede

La classification de 2014 diffère principalement dans l'élargissement des familles [7]:

  • Sous classe Equisetidae Chaud.
    • CommandeEquisetales DC.
      • Famille Equisetaceae Michx.
  • Sous-classe d'Ophioglossidae Klinge
    • Lien OrderOphioglossales
      • Famille Ophioglossaceae Martinov
    • OrderPsilotales Prantl
      • Famille Psilotaceae J.W. Griff. Henfr.
  • Sous-classe de Marattiidae Klinge
    • Lien de commande
      • Famille Marattiaceae Kaulf., sous-familles Danaeoideae, Marattioideae
  • Sous-classe de Polypodiidae Cronquist, Takht. Zimmerm.
    • OrderOsmundales Link
      • Famille Osmundaceae Martinov
    • CommanderHymenophyllales A.B.Frank
      • Famille Hymenophyllaceae Mart.
    • OrderGleicheniales Schimp.
      • Famille Gleicheniaceae C.Presl
      • Famille Dipteridaceae Seward E.Dale
      • Famille Matoniaceae C.Presl
    • CommanderSchizaeales Schimp.
      • Famille Schizaeaceae Kaulf., la sous-famille Lygodioideae, Schizaeoideae, Anemioideae
    • CommanderSalviniales Bartl.
      • Famille Marsileaceae Mirb.
      • Famille Salviniaceae Martinov
    • CommanderCyatheales A.B.Frank
      • Famille Cyatheaceae Kaulf., Sous-famille Thyrsopteridoideae, Loxsomatoideae, Culcitoideae, Plagiogyrioideae, Cibotioideae, Cyatheoideae, Dicksonioideae, Metaxyoideae
    • CommandePolypodiales Lien
      • Famille Cystodiaceae J.R.Croft
      • La famille Lonchitidaceae C.Presl
      • La famille Lindsaeaceae C.Presl
      • Famille Saccolomataceae Doweld
      • Famille Dennstaedtiaceae Lotsy
      • Famille Pteridaceae E.D.M. Kirschn. Cryptogrammoideae, Ceratopteridoideae, Pteridoideae, Cheilanthoideae, Vittarioideae, sous-familles
      • Famille Aspleniaceae Newman, sous-famille Cystopteridoideae, Rhachidosoroideae, Diplaziopsidoideae, Asplenioideae, Thelypteridoideae, Woodsioideae, Athyrioideae, Blechnoideae
      • Famille Polypodiaceae J.Presl C.Presl, sous-famille Didymochlaenoideae, Hypodematioideae, Dryopteridoideae, Lomariopsidoideae, Tectarioideae, Oleandroideae, Davallioideae, Polypodioideae (tribu Loxogrammeae, Drynarieae, Platycerieae, Microsoreae, Polypodieae)

En 2016, un groupe international de botanistes systématiques (Pteridophyte Phylogeny Group) a proposé une classification consensuelle des taxons existants [8]:

Importance économique

L’importance économique des fougères n’est pas aussi grande que celle des plantes à graines.

L'application alimentaire sont des espèces telles que Pteridium aquilinum (Pteridium aquilinum), la fougère d'autruche (Matteuccia struthiopteris), cinnamique Osmund (Osmunda cinnamomea) et d'autres.

Certaines espèces sont toxiques. Les plus toxiques des fougères qui poussent en Russie appartiennent au genre Shchytovnik (Dryopteris), dont les rhizomes contiennent des dérivés de la floroglucine [9]. Les extraits du fourreau ont un effet anthelminthique et sont utilisés en médecine. Certains représentants des genres Athyrium et Strateusnik (Matteuccia) sont également toxiques.

Certaines fougères (nefrolepis, kostenets, pteris et autres) sont utilisées depuis le XIXe siècle comme plantes d'intérieur.

Les vayi de certains boucliers (Dryopteris intermedia, par exemple) sont largement utilisés comme composant vert des compositions florales. Les orchidées sont souvent cultivées dans une "tourbe" spéciale à partir des fines racines entrelacées de la bouche pure.

Les troncs de fougères arborescentes servent de matériaux de construction dans les tropiques et à Hawaii, leur noyau d'amidon est utilisé pour l'alimentation. Les rhizomes de la fougère rarauf étaient la base de la nourriture des Maoris, qui utilisaient également des rhizomes et des pousses d'autres fougères. [source non spécifiée 938 jours]

Fougère en géologie

Vraisemblablement, les fougères auraient pu être largement impliquées dans la formation de charbons fossiles - avec leur enfouissement de dépôts et leur manque d'accès à l'oxygène. Les empreintes de fougères anciennes ne sont pas rares dans les veines de charbon. Ainsi, les fougères sont incluses dans la circulation globale de la matière organique et, en particulier, dans le circuit du carbone de la planète Terre. Les roches, composées de fougères, sont appelées biolithes ("pierres d'origine biologique"), elles sont aussi des fossiles combustibles.

Fougère

Fougères et de plantes de fougère (lat Polypodiophyta.) - Département des plantes vasculaires, qui comprend les fougères modernes, et l'une des plus anciennes plantes supérieures est apparue il y a environ 400 millions d'années dans la période Dévonien de l'ère paléozoïque.

Fougères modernes - l'une des rares plantes anciennes à avoir conservé une variété importante, comparable à celle du passé. Les fougères ont des tailles, des formes de vie, des cycles de vie, des caractéristiques structurelles et d'autres caractéristiques très variables. Il y a environ 300 genres et plus de 10 000 espèces de fougères [1]. Ferns se trouvent dans les bois - dans les étages supérieurs et inférieurs sur les branches et les troncs des grands arbres - comme épiphytes, dans les creux des rochers, dans les marais, les rivières et les lacs, sur les murs des bâtiments de la ville sur les terres agricoles comme les mauvaises herbes sur le bord des routes. Les fougères sont omniprésentes, bien qu'elles n'attirent pas toujours l'attention. Mais leur plus grande variété est où ils sont chauds et humides: les tropiques et les régions subtropicales.

Les fougères n'ont pas encore de vraies feuilles. Mais ils font leurs premiers pas dans leur direction. Qu'est-ce qu'une feuille ressemble à une feuille n'est pas une feuille, mais par sa nature tout un système de branches, et même ceux situés dans le même plan. Donc, on l'appelle - avion, ou vayya, ou, un autre nom - pré-vol. Malgré l'absence de feuille, les fougères ont un limbe. Ce paradoxe s’explique simplement: leurs plans-planes, leurs pré-plans ont été aplatis, à la suite de quoi est apparue une plaque de la future feuille - presque impossible à distinguer de la même planche de la présente fiche. Mais les fougères n'ont pas eu le temps de diviser leurs épouses en une tige et des feuilles évolutives. En regardant vayu, il est difficile de comprendre où la "tige" se termine, à quel niveau de ramification, et où la "feuille" commence. Mais la plaque de la feuille est déjà là. Seuls ces contours n'apparaissaient pas, à l'intérieur desquels les limbes s'unissaient pour pouvoir être appelés une feuille. Les premières plantes qui ont fait cette étape sont les gymnospermes. [2] [3]

Les fougères se reproduisent par des spores et par voie végétative (vayami, rhizomes, reins, fibrilles, etc.). En outre, pour les fougères, la reproduction sexuée est également caractéristique de leur cycle de vie.

Contenu

Morphologie

Parmi les fougères, il existe des formes de vie herbacées et arboricoles.

Le corps de la fougère est constitué de limbes, de pétioles, de pousses et de racines modifiées (végétatives et accessoires).

Cycle de vie

Dans le cycle de vie de la fougère alterne la génération sans sexe et la génération sexuelle - les sporophytes et les gamétophytes. La phase prédominante du sporophyte.

Phylogénie

Classification

Pour la classification des fougères à différents moments, de nombreux schémas ont été proposés et ils sont souvent mal coordonnés. La recherche moderne soutient des idées antérieures basées sur des données morphologiques. En même temps, en 2006, Alan Smith (ing. Alan R. Smith), chercheur botaniste à l'UC Berkeley, et d'autres [4] a proposé une nouvelle classification basée, en plus des données morphologiques sur des études systématiques récentes moléculaires. Ce schéma divise les fougères en quatre classes:

Ce dernier groupe comprend la plupart des plantes que nous connaissons sous le nom de fougères.

Le système de classification complet proposé par Smith et d'autres en 2006, en tenant compte des changements dans ce Cyatheaceae, proposé en 2007 par un groupe de Petra Corell (Eng. Petra Korall) et d'autres [5].

  • Psilotopsida
    • Psilotales
      • Psilotaceae
        • Psilotum
        • Tmesipteris
    • Ophioglossales
      • Ophioglossacées
        • Botrychium - Grozdovnik (y compris Sceptridium, Botrypus, Japanobotrychium)
        • Helminthostachys
        • Mankyua
        • Ophioglossum - Hives (dont Cheiroglossa, Ophioderma)
  • Equisetopsida
    • Equisetales
      • Archaeocalamitaceae
      • Calamitaceae
      • Equisetaceae
    • Sphenophyllales
  • Marattiopsida
    • Marattiales
      • Marattiaceae
        • Angioptères (y compris Archangiopteris)
        • Christensenia
        • Danaea
        • Marattia
  • Polypodiopsida [= Filicopsida]
    • Osmundales
      • Osmundaceae - Propre
        • Leptoptère
        • Osmunda - Chistoust
        • Todea
    • Hymenophyllales
      • Hymenophyllaceae - Hymenophyllous
        • Hymenophyllum (y compris Cardiomanes, Hymenoglossum, Rosenstockia, Serpyllopsis)
        • Abrodictyum
        • Callistopteris
        • Céphalomanes
        • Crépidomanes
        • Didymoglossum
        • Polyphlebium
        • Trichomanessensu stricto
        • Vandenboschia
    • Gleicheniales
      • Gleicheniaceae
        • Dicranopteris
        • Diplopterygium
        • Gleichenella
        • Gleichenia
        • Sticherus
        • Stromatopteris
      • Dipteridaceae
        • Cheiropleuria
        • Diptère
      • Matoniaceae
        • Matonia
        • Phanerosorus
    • Schizaeales
      • Lygodiacées
        • Lygodium
      • Schizaeaceae
        • Schizaea
        • Actinostachys
      • Anémiacées
        • Anémie
    • Salviniales
      • Marsileaceae - Marsiliaceae
        • Marsilea - Marsilia
        • Pilularia - Pill
        • Regnellidium
      • Salviniaceae - Salvinia
        • Salvinia - Salvinia
        • Azolla
    • Cyatheales
      • Thyrsopteridaceae
        • Thyrsopteris elegans
      • Loxomataceae
        • Loxome
        • Loxsomopsis
      • Culcitaceae
        • Culcita
      • Plagiogyriaceae - Plagiogyriaceae
        • Plagiogyrie - Plagiogyrie
      • Cibotiaceae
        • Cibotium
      • Cyatheaceae
        • Alsophila (y compris Gymnosphaera, Nephelea)
        • Cyathea (y compris Hymenophyllopsis, Cnemidaria, Hemitelia, Trichipteris)
        • Sphaeropteris (y compris Schizocaena, Fourniera).
      • Dicksoniaceae
        • Calochlaena
        • Dicksonia
        • Lophosoria
      • Metaxyaceae
        • Metaxya
    • Polypodiales
      • Lindsaeaceae
        • Cystodium
        • Lindsaea
        • Lonchite
        • Odontosoria
        • Ormoloma
        • Sphenomeris
        • Tapeinidium
        • Xyropteris
      • Saccolomataceae
        • Saccolome
      • Dennstaedtiaceae - Dennstedtievye
        • Blotiella
        • Coptidipteris - Cotipidipteris
        • Dennstaedtia - Dennstedtia (y compris Costaricia)
        • Histiopteris
        • Hypolepis
        • Leptolepia
        • Microlepia
        • Monachosorum
        • Oenotrichia sensu stricto
        • Paesia
        • Pteridium - Orlyak
      • Pteridaceae - 50 genres, parmi lesquels:
        • Acrostichum
        • Actinoptères
        • Adiantopsis
        • Adiantum - Adiantum
        • Aleuritopteris - Alevritopteris
        • Ananthacore
        • Anetium
        • Anogramma
        • Antrophyum
        • Argyrochosma
        • Aspidotis
        • Astrolepis
        • Austrogramme
        • Bommeria
        • Cassebeera
        • Ceratopteris
        • Cerosora
        • Cheilanthes - Bardeaux
        • Cheiloplecton
        • Coniogramme - Coniogramme
        • Cosentinia
        • Cryptogramma - Fièvre cachée
        • Doryopteris
        • Eriosorus
        • Haplopteris
        • Hécistoptères
        • Hémionite - Gemionite
        • Holcochlaena
        • Jamesonia
        • Llavea
        • Mildella
        • Monogramma
        • Néphoptères
        • Neurocallis
        • Notholaena - Lazhnokoprovnitsa
        • Ochropteris
        • Onychium
        • Paraceterach
        • Parahemionite
        • Pellaea
        • Pentagramma
        • Pityrogramma
        • Platylome
        • Platyzoma
        • Polytaenium
        • Pteris (y compris Fropteris, Anopteris)
        • Pterozonium
        • Radiovittaria
        • Rheopteris
        • Scoliosorus
        • Syngramma
        • Taenitis
        • Trachypteris
        • Vittaria
      • Aspleniaceae - Kostentsovye
        • Asplenium - Kostenetz (y compris Camptosorus - Krivokuchnik, Loxoscaphe, Diellia, Pleurosorus, Phyllitis - Listovik, Ceterach - toiletteur, Thamnopteris et d'autres, ainsi que peut-être, y compris Antigramma, Holodictyum, Schoffneria, Sinephropteris)
        • Hyménasplénium
      • Woodsiaceae - Boisé
        • Athyrium - Le chaton
        • Diplazium - Diplasium (incluant Callipteris, Monomelangium)
        • Acystopteris
        • Cheilanthopsis
        • Cornopteris - Kornopteris
        • Cystopteris - Bulle
        • Deparia (y compris Lunathyrium - Lunokuchnik, Dryoathyrium, Athyriopsis - Kochedizhnichek, Dictyodroma)
        • Diplaziopsis
        • Gymnocarpium - Holocauste (y compris Currania)
        • Hemidictyum
        • Homalosorus
        • Protowoodsia - Protovoodsia
        • Pseudocystopteris - Falsifold
        • Rhachidosorus
        • Woodsia - Boisé (y compris Hymenocystis - Hymenocystis)
      • Thelypteridaceae - Teliptery
        • Cyclosorus (y compris Ampelopteris, Amphineuron, Chingia, Christella, Cyclogramma, stricto sensu Cyclosorus, Glaphyropteridopsis, Goniopteris, Meniscium, Menisorus, Mesophlebion, Pelazoneuron, Plesioneuron, Pneumatopteris, Pronephrium, Pseudocyclosorus, Sphaerostephanos, Stegnogramma, Steiropteris, Trigonospora)
        • Macrothelypteris
        • Phegopteris - Phœoptéris
        • Pseudophegopteris
        • Thelypteris - Telipteris (y compris Amauropelta, Coryphopteris, Metathelypteris, Oreopteris - Gornopaporotnik, Parathelypteris - Paratelipteris).
      • Blechnaceae
        • Blechnumsensu lato - Derbyanka
        • Brainea
        • Doodia
        • Pteridoblechnum
        • Sadleria
        • Salpichlaena
        • Steenisioblechnum
        • Stenochlaena
        • Woodwardia (y compris Anchistea, Chieniopteris, Lorinseria).
      • Onocleaceae - Onocleaceae
        • Matteuccia - Strausnik
        • Onoclea - Onoclea
        • Onocleopsis
        • Pentarhizidium
      • Dryopteridaceae - Protégé
        • Ctenitis
        • Dryopteris - Bouclier (incluant Nothoperanema)
        • Elaphoglossum (incluant Microstaphyla, Peltapteris)
        • Polystichum - Multicanal (y compris Papuapteris, Plecosorus)
        • Acrophorus
        • Acrorumohra
        • Adenoderris
        • Arachniodes - Arachnoides
        • Ataxipteris
        • Bolbitis (incluant Egenolfia)
        • Coveniella
        • Cyclodium
        • Cyrtogonellum
        • Cyrtomidictyum
        • Cyrtomium
        • Didymochlaena
        • Dryopolystichum
        • Dryopsis
        • Hypodématium
        • Lastreopsis
        • Leucostegia
        • Lithostegia
        • Lomagramma
        • Maxonia
        • Megalastrum
        • Oenotrichia p.p.
        • Olfersia
        • Peranema
        • Phanerophlebia
        • Polybotrya
        • Polystichopsis
        • Revwattsia
        • Rumohra
        • Stenolepia
        • Stigmatoptères
        • Teratophyllum
      • Lomariopsidaceae
        • Cyclopeltis
        • Lomariopsis
        • Néphrolepis
        • Thysanosoria
      • Tectariaceae
        • Tectaria sensu lato (y compris Amphiblestra, Camptodium, Chlamydogramme, Cionidium, Ctenitopsis, Dictyoxiphium, Fadyenia, Hemigramma, Pleuroderris, Pseudotectaria, Quercifilix et peut-être quelques-uns des autres genres énumérés ci-dessous)
        • Aenigmopteris
        • Arthropteris
        • Hétérogonium
        • Hypoderris
        • La pléocnémie
        • Psammiosorus
        • Psomiocarpa
        • Pteridrys
        • Triplophyllum
      • Oleandraceae
        • Oleandra
      • Davalliaceae
        • Araiostegia
        • Davallia (incluant Humata, Parasorus, Scyphularia)
        • Davallodes
        • Pachypleuria
      • Polypodiaceae - Le centipède
        • Acrosorus
        • Adénophorus
        • Aglaomorpha (y compris Photinopteris, Merinthosorus, Pseudodrynaria, Holostachyum)
        • Arthromeris
        • Belvisia
        • Calymmodon
        • Campyloneurum
        • Ceradenia
        • Christiopteris
        • Chrysogrammitis
        • Cochlidium
        • La colyse
        • Ctenopteris
        • Dicranoglossum
        • Dictymia
        • Drynaria
        • Enterosora
        • Goniophlebium sensu lato
        • Grammite
        • Lecanopteris
        • Lellingeria
        • Lemmaphyllum
        • Lepisorus - Gale (y compris Platygyrie)
        • Leptochilus
        • Loxogramme (y compris Anarthropteris)
        • Melpomene
        • Microgramma (y compris Drymoglossum)
        • Micropolypodium
        • Scleroglossum
        • Selliguea (incluant Crypsinus, Polypodiopteris)
        • Serpocaulon
        • Synammia
        • Terpsichore
        • Zygophlebia
        • Caobangia
        • Drymotaenium
        • Gymnogrammite
        • Kontumia
        • Luisma
        • Pleurosoriopsis - Bokokuchnik
        • Podosorus
        • Polypodium - Centipede
        • Microsorum

Importance économique

L’importance économique des fougères n’est pas aussi grande que celle des plantes à graines.

L'application alimentaire sont des espèces telles que Pteridium aquilinum (Pteridium aquilinum), la fougère d'autruche (Matteuccia struthiopteris), cinnamique Osmund (Osmunda cinnamomea) et d'autres.

Certaines espèces sont toxiques. Les plus toxiques des fougères poussant en Russie sont des représentants du genre Shchytovnik (Dryopteris), dont les rhizomes contiennent des dérivés de la floroglucine [6]. Les extraits du fourreau ont un effet anthelminthique et sont utilisés en médecine. Certains représentants des genres Athyrium et Strateusnik (Matteuccia) sont également toxiques.

Certaines fougères (Nephrolepis, Kostenets, Pteris et autres) sont utilisées comme plantes d'intérieur depuis le 19ème siècle [7].

Les vayi de certains boucliers (Dryopteris intermedia, par exemple) sont largement utilisés comme composant vert des compositions florales. Les orchidées sont souvent cultivées dans une "tourbe" spéciale à partir des fines racines entrelacées de la bouche pure.

Les troncs de fougères arborescentes servent de matériaux de construction dans les tropiques et à Hawaii, leur noyau d'amidon est utilisé pour l'alimentation.

Fougère dans la mythologie

Dans la mythologie slave, la fleur de la fougère était dotée de propriétés magiques, bien que les fougères ne fleurissent pas.

Dans la mythologie lettone de la nuit de Yanovu, les amoureux sont à la recherche de cette fleur mythique de la fougère, convaincue que cela apportera à leur couple un bonheur éternel.

D'Autres Publications Sur Les Plantes