Maladies des plantes d'intérieur, comment y faire face, photos d'organismes nuisibles

C'est très désagréable quand la fleur d'intérieur préférée commence à faire mal. Considérez les causes probables de ce qui se passe, identifiez les agents pathogènes et apprenez comment les gérer. Alors, quelles sont les maladies des plantes d'intérieur, quelles sont les préparations pour leur élimination, et les fleurs peuvent-elles complètement récupérer après le traitement?

Les principaux facteurs du développement des maladies

  1. Surveillez l'acidité du sol et la présence de nutriments. Une quantité insuffisante conduit à une croissance lente, les feuilles tombent, les fleurs deviennent défectueuses.
  2. La température basse ou élevée dans la pièce entraîne le recourbement des feuilles.
  3. Éclairage incorrect Les tiges deviennent minces, les feuilles sèchent, les fleurs ne se développent pas.
  4. Arrosez correctement le pot. L'excès d'humidité contribue au développement de la pourriture sur les racines et l'inconvénient est le jaunissement des feuilles.

Notez que certaines substances pour la lutte antiparasitaire sont dangereuses non seulement pour les humains, mais aussi pour les animaux de compagnie. Tenez compte de cela et prenez des mesures médicales à l'air libre et stockez les substances toxiques à l'écart des enfants et des animaux.

Examinons plus en détail les types de maladies et les mesures à prendre pour les combattre.

Maladies virales

La principale caractéristique de ce type de maladies des plantes d'intérieur est un ralentissement, mais il convient de noter que la plante meurt rarement. Ce fait ne permet pas d’identifier les virus au début de la maladie et de commencer à lutter contre les ravageurs à temps.

Les virus les plus communs sont les pucerons et les thrips. Le traitement des plantes d'intérieur est cardinal - destruction complète, car il n'y a pas de médicaments pour leur traitement. Les signes externes de la maladie sont l'apparition de taches de mosaïque sur les fleurs et certaines feuilles.

Maladies bactériennes

  • 1. Rot. Plantes pourries particulièrement délabrées avec des tiges et des feuilles charnues. L'excès d'humidité et les engrais azotés contribuent au développement de la maladie. Les cyclones, les senpolia et les sansevieria sont les plus susceptibles de pourrir.
  • 2. Flétrissement. Dans cette maladie, d'abord les tiges se fanent, puis la plante entière. Lors de la coupure d'une telle plante, il n'y a pas d'anneau brun, ce qui est une caractéristique distinctive de l'infection fongique.
  • 3. Repérage Se manifeste par la présence de sections mortes de la feuille. Les taches ont des limites claires, contrairement aux taches fongiques.
  • 4. Cancer bactérien. La maladie se manifeste sous forme de croissance, semblable à une tumeur sur les racines et les pousses. Leur propagation à travers la plante entraîne sa mort. Le plus souvent, la maladie affecte les bégonias, le Kalanchoe, l'euphorbe succulent.

Les produits chimiques dans la lutte contre les infections bactériennes ne sont pas efficaces. L'essentiel est de mettre en place des mesures préventives pour surveiller l'humidité du sol. Lorsque des racines en décomposition apparaissent, il est nécessaire de réduire l'abondance de l'arrosage, et lorsque toute la plante d'intérieur est touchée, il est nécessaire de la détruire complètement, avec le sol et le pot.

Les plantes d'intérieur sont susceptibles d'être attaquées par de nombreux organismes nuisibles, tels que:

  1. La tique cyclamenique ne diffère quasiment pas de la taille habituelle, mais de la taille réduite: les principaux symptômes des dommages causés à ce ravageur sont les suivants: flétrissement des fleurs, torsion des tiges de la plante, enroulement des bords des feuilles, arrêt de la croissance. L’accumulation de parasites sur la face inférieure de la feuille est similaire à celle de la poussière. Souffre le plus souvent des tiques balsam, senpolia, cyclamen. Pour le contrôle, traitez régulièrement la plante avec des insecticides et coupez les feuilles malades.
  2. Le bouclier est une plaque fixe sous laquelle se trouve la femelle et affiche la progéniture. En présence d'une importante colonie de ravageurs, la plante doit être détruite par le feu. Les jeunes écailles peuvent être enlevées avec un coton-tige imbibé d'alcool.
  3. Moustiques champignons Les parasites adultes volent autour de la plante et les larves d'insectes sont dangereuses. Fondamentalement, ils se nourrissent du contenu organique du sol, mais parfois cela affecte le système racinaire des plantes. Les ravageurs apparaissent principalement dans le cas d'une forte humidité du sol. Pour combattre les insectes, utilisez le médicament "Mukhed", ne pas arroser la plante pendant 5 jours.
  4. Le mulet en poudre est un insecte semblable au pamplemousse et se nourrit du jus des feuilles, ce qui entraîne leur déformation et leur dessèchement. Leur sécrétion est attirée par les fourmis et provoque la formation de moisissures. Dans de petites parties de la lésion, utilisez un coton-tige imbibé d'eau savonneuse. Aussi dans la lutte contre un ravageur, vous pouvez utiliser l'infusion de tabac, d'ail ou d'une solution d'alcool de souci, qui peut être acheté à la pharmacie. Leurs préparations chimiques aideront à faire face au problème de "Metafos" ou "Aktelik". Le mûrier poudré touche principalement le géranium, l'azalée, le citron, le palmier, les asperges, le fuchsia, la fougère et d'autres plantes.
  5. La mouche blanche ressemble à un petit papillon blanc. Les œufs d'aleurodes peuvent être vus sous la forme de petits grains gris. En raison de leur vie sur les feuilles des plantes, un champignon noir se forme. Sur la feuille affectée, des taches blanches se forment, elles jaunissent et tombent. La plus dangereuse chez la mouche blanche est qu'elle entraîne très rapidement une progéniture et entraîne des maladies virales. Il souffre de fuchsia, de pelergonium, de bégonia, de jasmin, d'hibiscus et d'autres plantes d'intérieur. Il est difficile de vaincre un ravageur. Détruisez régulièrement les œufs et les larves et attrapez les adultes pour voler les mouches. Préparer une solution à 1% de savon vert et la traiter au fond des feuilles tous les quelques jours. Passez jusqu'à 5 cycles de traitement. D'après les méthodes traditionnelles de lutte contre les ravageurs, nous recommandons la perfusion d'ail. Si le résultat est négatif, utilisez une solution de sulfate de nicotine ou de parathion.
  6. Les pucerons sont de petits insectes verdâtres qui se nourrissent de jus de plantes et aiment vivre sur le dessus des pousses vertes et des fleurs. L'attribution des pucerons attire les fourmis et provoque des lésions fongiques. Pulvériser la plante avec des insecticides contenant de la perméthrine ou utiliser Derris. Traiter la fleur d'intérieur plusieurs jours plus tard.
  7. Un tétranyque s'installe souvent à l'intérieur d'une feuille de plante, formant des taches jaunes. Au fil du temps, la feuille tombe et sur la tige et les feuilles peuvent apparaître des toiles d'araignées. Pour détruire le ravageur, vous devez appliquer Derris plusieurs fois à la plante.

Maladies causées par les champignons

  • Alternaria et repérage à sec. L'agent responsable de la maladie est le champignon du genre Alternaria. Caractérisé par l'apparition de taches brunes concentriques d'abord sur les feuilles inférieures, puis sur les feuilles supérieures. Il contribue au développement de la maladie, à une humidité élevée et à la température intérieure. Les principales méthodes de lutte contre la maladie sont les fongicides: abig, vitaros, hom.
  • L'anthracnose se manifeste par la formation de taches sombres sur les feuilles des palmiers et des ficus. Le plus souvent, elle affecte les plantes dans les serres, mais les fleurs d'intérieur telles que le cyclamen, le calla et l'azalée peuvent également souffrir de maladies. Les feuilles affectées doivent être enlevées, la plante ne doit pas être arrosée et traitée avec Fundazol.
  • Ascochite. Le plus difficile est l'askochitis des chrysanthèmes. L'apparition de la maladie se manifeste par l'apparition de taches rougeâtres ou brunes de différentes formes. Au fil du temps, il augmente et devient plus sombre avec une bordure le long du bord. La maladie est transportée par le vent, l'eau et lors de l'utilisation de sols contaminés. Le traitement est identique à celui de l'anthracnose.
  • L'œdème se produit lorsqu'il y a un manque d'éclairage et une forte humidité du sol. Cela affecte surtout les plantes succulentes. Caractérisé par la formation de boutons verdâtres sur la feuille, qui peuvent changer leur couleur en brun. Dans ce cas, la feuille ne meurt pas. Le traitement est simple et consiste à desserrer le sol et à ajuster le régime d’irrigation.
  • La septoriose se manifeste sous la forme de taches grises ou brunes avec un cadre jaune qui finissent par virer au noir. Les spores du champignon peuvent survivre à l'hiver et recommencer à se multiplier au printemps. Pour le traitement, prendre 1 ml de Witarosa et diluer dans 500 ml d'eau. Traiter la plante et répéter la procédure après 7 jours.
  • La pourriture grise affecte principalement les tiges, mais avec le temps, les fleurs et les feuilles aussi. La pourriture au début de la propagation ressemble à une plaque grisâtre, elle affecte plus tard la tige et à l'intérieur elle forme une nécrose des tissus, à la suite de quoi le mouvement de l'eau s'arrête et la plante meurt. Pour le traitement, préparez une pâte de trichodermine et saupoudrez les fleurs avec une solution de phytosporine.
  • La trachéomycose est une maladie dans laquelle les vaisseaux des plantes sont affectés. Les champignons ferment la lumière du mycélium et les nutriments ne peuvent pas circuler librement vers la plante, il commence à mourir. Il existe de tels types de trachéomycose:
    • Verticelose
    • Fusarium
    • Malseko agrumes
  • La maladie ne réagit pas bien au traitement car elle n'est détectée qu'avec des dommages complets au vaisseau. Les orchidées, les roses, les ficus, les orchidées, les pétunias et d’autres sont particulièrement sujets aux maladies. Pour cela, la plante est traitée avec une fondation, un vecteur, un top-m.

La prévention

Afin de ne pas gaspiller temps et argent dans le traitement des plantes d'intérieur, prenez des mesures préventives:

  1. Acheter des plantes d'intérieur dans des magasins spécialisés ou des pépinières.
  2. Choisissez des types de fleurs résistants aux maladies.
  3. Les semences destinées à la plantation doivent être triées et désinfectées sans faute.
  4. Pour chaque type de fleurs d'intérieur dont vous avez besoin, gardez-les.
  5. Inspectez régulièrement les feuilles et les fleurs pour détecter les maladies.
  6. Si une plante se trouve affectée, l'isoler immédiatement et commencer à prendre des mesures pour lutter contre la maladie.

Il convient de noter qu’il est préférable et plus facile de prévenir la propagation des organismes nuisibles que de traiter les plantes d’intérieur.

Maladies et ravageurs des fleurs d'intérieur: causes et mesures de lutte

Maladies des fleurs d'intérieur: photos, raisons et méthodes de combat

Bordures de feuilles brunes

Feuilles tordues

Causes: faible humidité de l'air, terre sèche. Les dommages aux racines peuvent également être la cause de cette maladie. Mesures de contrôle: optimiser les soins, si nécessaire, transplantation.

Feuilles pâles (chlorose)

Dans les plantes qui préfèrent les sols acides, tels que l'azalée et l'euphorbe. Les veines des feuilles sont encore vertes. Causes: eau dure, carence en fer. Mesures de contrôle: ramollir l'eau, ajouter du fer dans l'eau.

Taches claires sur les feuilles

Causes: changements de température, eau trop froide ou trop chaude. Humidification au soleil (par exemple dans la violette omburienne). Mesures de contrôle: changer l'emplacement, optimiser les soins, arroser par le bas.

Oïdium

Symptômes: un revêtement pulvérulent du blanc au brun sale des deux côtés des feuilles. Causes: spores de champignons. Comme on peut le voir sur la photo, il est possible de lutter contre cette maladie des plantes d'intérieur à l'aide de fongicides:

Moule gris

Symptômes: revêtement gris-brun sur les feuilles, les pétioles ou les fleurs. Causes: ne convient pas pour la pulvérisation ou l'eau froide, humidité de l'air trop élevée. Mesures de contrôle: enlevez les parties malades de la plante, réduisez l'humidité de l'air et placez-la dans un endroit plus léger.

Bactéries et virus

La pourriture humide bactérienne se produit dans les violettes alpines et les callas de chambre. Symptômes: pourriture à la base de la tige. Comme le montre la photo, avec cette maladie des fleurs d'intérieur, s'il n'y a pas de traitement approprié, la pourriture se répand dans toute la plante:

Virus de la mosaïque

Affecte principalement l'anthurium, les orchidées, les hortensias, la gloxinia et l'hippeastrum. Symptômes: taches vert clair et vert foncé. Mesures de contrôle: Aucune.

Ravageurs des plantes d'intérieur: photos, causes et mesures de lutte

Acariens

Symptômes: une toile sous les feuilles et entre elles. Causes: air trop sec. Mesures de contrôle: augmenter l'humidité, utiliser une douche chaude, peupler les acariens prédateurs. En outre, des préparations spéciales sont utilisées pour lutter contre ces ravageurs des fleurs d'intérieur.

Pince à griffes souples

Symptômes: feuilles tordues, arrêt de la croissance. Causes: infection, favorisée par la chaleur et une forte humidité. Mesures de contrôle: réduire la température et l'humidité. Les parties des plantes d'intérieur affectées par ce ravageur doivent être enlevées et détruites.

Thrips

Symptômes: traits argentés sur les feuilles. Regardez la photo - si les fleurs d'intérieur sont affectées par ce ravageur, des traces brunâtres de l'introduction d'insectes suceurs apparaissent sur la face inférieure des feuilles:

Whitewoods

Symptômes: sur la face inférieure des feuilles se trouvent de petites mouches blanches. Causes: infection par d'autres plantes. Mesures de contrôle: abaisser la température, car l'insecte tropical ne tolère pas la fraîcheur. De plus, des pièges, des cavaliers et des insecticides sont utilisés pour lutter contre ce ravageur des plantes d'intérieur.

Pucerons

Symptômes: feuilles collantes, déformation des feuilles. Causes: un courant d'air, des fenêtres ouvertes au printemps, de l'air trop sec. Mesures de lutte: une douche chaude, des yeux en or, des moucherons prédateurs, des cavaliers, des insecticides.

Boucliers

Symptômes: boucliers bruns sous lesquels sont assis des insectes. Faites attention aux plantes de la maison photo touchées par ces ravageurs, feuilles de vidange:

Feutre et cochenilles

Symptômes: similaire au coton, en particulier dans les sinus et la face inférieure des feuilles. Mauvaise croissance Causes: air trop sec. Les mesures de lutte contre ces insectes nuisibles des plantes d'intérieur sont les mêmes que dans le combat avec des boucliers.

Nématodes

Symptômes: taches de verre ou brunes, délimitées par les nervures de la feuille. Feuilles de feuilles. Causes: infection, favorisée par l'humidité sur les feuilles. Mesures de contrôle: éliminer les maladies et détruire. Feuilles à garder au sec. Ici vous pouvez voir des photos des principales maladies et ravageurs des plantes d'intérieur:

Maladies fleurs d'intérieur

✿ Les fleurs sont les restes du paradis sur terre. Of Jean de Cronstadt

Les plantes sont des êtres vivants, elles sont également sujettes aux maladies. Si vos animaux sont malades, malgré les soins stables, la maladie est probablement la cause du problème. Maladies des plantes d'intérieur - diagnostics en ligne avec photos détaillées. Les symptômes, les types de maladies et les moyens de les traiter - dans ce matériel.

Virale

Le plus lourd dans la forme et le diagnostic de la maladie! Les symptômes primaires sont souvent confondus avec des erreurs de soins. La plante peut être en retard de croissance, perdre de la décorativité, les feuilles se déforment et disparaissent. Habituellement, les infections virales ne conduisent pas à la mort d'une fleur: elles peuvent combattre la maladie longtemps et de manière persistante. Les vecteurs fréquents de virus sont tous les mêmes, en particulier les pucerons, les mouches blanches et les thrips!

1. Maladie de la mosaïque

Le long des veines apparaissent des taches blanches, vert clair ou jaune clair de différentes formes, dues à la désintégration du chloroplaste dans les cellules de la feuille. Au fil du temps, le nombre de taches augmente, ce qui fait que toute la surface de la plaque foliaire est recouverte de petites particules de type et de taille différentes.

2. boucles de feuilles

Le résultat de ce virus est la déformation des feuilles. Apparaissent d’abord des zones convexes et ridées, semblables aux cloques, puis la feuille perd de sa forme lorsqu'elle tourne. Avec un problème similaire, les jardiniers rencontrent souvent! Ainsi, les feuilles de la groseille sont fortement sujettes à la courbure, dont les colporteurs sont des insectes nuisibles.

3. Jaunisse

Cette maladie dangereuse affecte la couronne et affecte l'état général de la fleur! Les premiers symptômes sont similaires à ceux de la chlorose: les feuilles perdent leur verdure naturelle, jaunissent progressivement, deviennent molles et sans vie. La jaunisse provoque la nécrose - la mort des tissus sous forme de taches brunes progressives. De plus, les tiges deviennent fragiles en raison d'une surabondance d'amidon en elles! Le processus devient massif et affecte les jeunes pousses et les bourgeons, et affecte également la floraison, en décolorant les pétales.

Groupe de risque pour tous les virus: cultures à fleurs exotiques, callas, orchidées, pélargoniums, primevères, bougainvilliers, puansetia, bégonias.

Traitement

Aucun médicament ne garantira une garantie à 100% pour la récupération! Au stade initial de l'infection virale, vous pouvez essayer de sauver la plante. Pour commencer, mettez la fleur en quarantaine, isolez-la des autres! Désinfecter l'inventaire, car le virus peut pénétrer dans le sol avec des particules de sol. Retirez toutes les parties affectées - feuilles, pousses, élagage rajeunissant, recouvrant les sections de charbon actif.

Effectuer la désinfection du sol avec une solution faible de permanganate de potassium à raison de 3 grammes de permanganate de potassium par 10 litres d’eau. Observez l'état du patient! Si la maladie ne recule pas, la fleur devra se séparer pour éviter la contamination des autres membres de la collection à la maison.

La prévention

Dans le cas des maladies virales, il est en fait plus facile de prévenir que de guérir! Il suffit d'observer les règles générales pour les soins (règles importantes se trouvent ici): la température, le mode d'irrigation, afin d'éviter la saturation en eau et, bien sûr, pour protéger les plantes contre les ravageurs, au premier signe de qui effectuent des fongicides de traitement. Utilisez des boutures uniquement à partir de plantes saines! Nourrissez les favoris avec des produits organiques et minéraux, observez le dosage, sortez-le en été à l'air frais, augmentez leur immunité. En fait, pour une fleur saine, aucun virus n'est terrible!

Important!

Fongique

Ce type de maladie est plus commun! Les champignons sont des créatures inférieures qui se nourrissent de la sève des plantes, pénétrant à l'intérieur par des dommages mécaniques à la partie aérienne ou à travers le système racinaire, ainsi que de l'eau ou de la poussière. Plus souvent, les champignons apparaissent dans les lieux d'accumulation d'insectes suceurs - pucerons, aleurodes, thrips, gale, cochenille! Les champignons se multiplient rapidement et occupent la surface des feuilles et des tiges. Habituellement, ce groupe de maladies se manifeste sous la forme de taches ou de plaques. Comment la maladie fongique affecte-t-elle les plantes d'intérieur?

1. Oïdium (y compris faux)

Familier à de nombreux amateurs de violettes et de cyclamens, qui sont la délicatesse préférée du champignon. Outre eux, il se plaint également de pétunias! Le nom de la maladie reflète bien les signes extérieurs, car la plaque ressemble à la farine. Il apparaît d'abord sur l'extérieur, puis sur la surface interne des feuilles, acquérant progressivement une couleur brune. D'abord, la farineuse plaque se frotte facilement avec le doigt, mais réapparaît et provoque l'arrêt de la croissance et la mort du feuillage.

Le groupe à risque: violette, sénoplace, géranium, cyclamen, ainsi que presque toutes les fleurs du jardin sont vaincues.

2. pourriture grise

Ce champignon commence son repas non pas avec des feuilles, mais avec des tiges! D'abord, apparaissent des points bruns humides recouverts de mousse. En grandissant en cercles concentriques, ils enchevêtrent le tronc de la plante, bloquant l'accès de l'eau aux feuilles, ils s'assombrissent et meurent. Le champignon se développe rapidement et affecte toutes les parties de la plante.

Groupe de risque: similaire au précédent.

3. Le champignon noir (noir)

Les signes externes correspondent au nom de la maladie - un revêtement noir apparaît sur les feuilles, semblable à la suie. Dans ce cas, les centres des lésions augmentent, la plaque obstrue les pores de la feuille, empêche sa respiration et assimile la lumière du soleil. En conséquence, il meurt.

Groupe à risque: gardénia, agrumes, caféier, azalées, palmiers camélias.

4. Brûlure rouge

En raison de l'activité de ce champignon sur les feuilles apparaissent des taches rouges, semblables à des brûlures, qui sont ensuite recouvertes d'une croûte noire. Les taches progressent rapidement, conduisant à la déformation des feuilles et des pousses, en particulier des jeunes, et à la déformation des pédoncules. Les champignons vivent généralement dans une ampoule.

Groupe de risque: plantes bulbeuses, hippeastrum, cleavia, amaralis, eucharis.

5. Anthracnose (gale)

Le champignon se manifeste sous la forme de taches de couleurs et de formes différentes! Habituellement, ils apparaissent au centre de la feuille, moins souvent sur les pointes, progressivement de petite à grande. Dans ce cas, la surface de la feuille au niveau de la lésion de la surface lisse devient molletonnée, une bordure grise ou jaune peut apparaître autour de la tache. En conséquence, la feuille meurt.

Groupe à risque: le plus souvent - figues et palmiers.

6. rouille

Cette maladie dans les conditions de la pièce est rare, mais elle devient un réel problème pour les jardiniers. À la surface de la feuille, des taches rouges, brunes ou orangées ressemblant à de la rouille sont clairement visibles, et sur le côté intérieur se trouvent des collines et des spores fongiques. Très rapidement, les taches se transforment en bandes, provoquant la mort des tissus.

Groupe de risque: asperges, géranium, camélia, d'agrumes et de chrysanthèmes, du jardin, il est la tige rose, cloche, oeillets, pivoines, mufliers.

7. pourriture de la racine (jambe noire)

La maladie affecte d'abord les racines, provoquant leur décomposition. Les spores de champignons colonisent le collet, éventuellement les racines cessent de consommer de l'eau et des nutriments. En général, les jardiniers sont confrontés à ce problème pendant la saison de croissance des semis! Une plante malade est facilement retirée de la terre.

Groupe à risque: les boutures de tiges, les jeunes plantes immatures, en particulier le pélargonium, sont particulièrement vulnérables.

8. Flétrissement, flétrissement verticillien

Les feuilles affectées par le champignon changent de couleur - deviennent brun-vert, assombrissent; des segments de tissus entre les veines peuvent se dessécher, la turgescence diminue, des nécroses apparaissent (mort des tissus). Sur les tranches, vous pouvez voir que les vaisseaux sont bruns! Si les conditions (température et humidité élevées) y contribuent, le champignon se propage, provoquant la mort de certaines parties de la plante, en commençant par les plus basses.

Groupe à risque: affecte plus souvent les espèces décoratives et à feuilles caduques.

9. Phytophthorose

C'est une maladie fongique très dangereuse qui, dans la plupart des cas, entraîne la mort de la plante! taches apparaissent d'abord sur les feuilles - nécrose, violet ou brun, puis la pourriture commence la base de la tige, collet, branches ramollissent et affaissement sans vie. Parmi les causes probables de l’apparition du champignon, citons un arrosage excessif au même titre qu’un substrat dense «bouché».

Groupe à risque: le plus souvent des plantes succulentes et des cactus, ainsi que des orchidées et des azalées.

Traitement

Avant de procéder au traitement, le site flowery-blog.ru conseille d’exterminer les insectes nuisibles, le cas échéant! Aux premiers signes, la plante doit être isolée, car les champignons ont la capacité de se propager! Le traitement dépend du degré d'affliction: si les spores fongiques ne sont pas très répandues, elles doivent être enlevées avec une éponge douce. Vous pouvez utiliser la solution de soude (1 cuillère à café de bicarbonate de soude dans un litre d'eau), une solution acétique (1 cuillère à café de vinaigre par litre d'eau), ou de la bière, légèrement arrosées. Les zones fortement touchées doivent être coupées et jetées!

Plantez la plante dans un nouveau sol, en rinçant les racines avec de l'eau courante, l'ancien substrat doit être éliminé! Aux stades initiaux des affections (sauf la jambe noire), seule la couche supérieure du sol peut être remplacée. Couper l'irrigation et la pulvérisation, ne créent pas un environnement favorable pour les champignons. Si possible, placez la plante en quarantaine dans une pièce fraîche.

Fongicides aider à éradiquer les champignons: "Vectra", "Topaz", "flash", "Kuproksat", "Soufre Colloid", "bouillie bordelaise", "Le sulfate de cuivre". Ils sont également utilisés dans la floriculture de jardin. Suivez strictement les instructions! De bons résultats sont obtenus par l'utilisation de « savon vert », il est inoffensif, a la nature de la plante et aide à faire face à la rouille, Phytophthora, gale, oïdium. Il est également utilisé comme prophylaxie pendant la période de restauration des plantes!

La prévention

Même en hiver, ne mettez pas de fleurs trop proches les unes des autres pour assurer la circulation de l'air. Ne pas exagérer avec la pulvérisation, dans le désir d'ajouter de l'humidité à l'air que vous pouvez et faites beaucoup de mal. Pulvériser les fleurs pas plus d'une fois par jour, en faisant cela avec une pulevizatora, cela ne laisse pas une goutte d'eau sur les feuilles! Règles pour la pulvérisation des plantes.

Ventiler souvent la pièce même en hiver, les fleurs doivent avoir accès à l'air frais et, en été, les transporter jusqu'au balcon ou au jardin (à l'exception de celles qui n'aiment pas les changements de température). Pour une maintenance préventive périodique (une fois tous les 1-2 mois), arrosez toutes les fleurs avec une solution de "Fitosporin-M". Cette préparation à base de plantes empêche l'apparition de maladies fongiques!

Bactérienne

Les maladies bactériennes symptomatiques sont similaires aux maladies fongiques, ce qui rend le diagnostic difficile. Cependant, les taches dans ce cas ont des contours vagues, semblables à huileux, vitreux. L'infection peut se produire par des dommages mécaniques, par des tubercules ou des graines. Les porteurs de bactéries peuvent devenir des animaux de compagnie et nous-mêmes! Les bactéries sont invisibles à l'œil, elles pénètrent dans le sol et, de là, dans le système vasculaire de la fleur.

1. pourriture humide bactérienne

Les bactéries provoquent la pourriture des tissus - leur ramollissement et leur pourriture! Les traces de leurs activités ont l'apparence d'un endroit brut et sans forme. Des taches peuvent apparaître sur les troncs, les racines, les tubercules, les bulbes, mais plus souvent sur les feuilles. Je sens que les lésions dans les parties de la plante deviennent molles, se transforme progressivement en une masse déshydratée, mal sentant.

Groupe de risque: plantes bulbeuses et tubéreuses.

2. Taches bactériennes, brûlures bactériennes

Dans ce cas, de petites taches aqueuses apparaissent le long des nervures de la feuille, acquérant progressivement une couleur noire, elles peuvent être entourées d'une bordure jaune ou brune. Petits ou grands, ils sont comme une brûlure - comme une feuille à cet endroit est carbonisée! Les taches affectent les parties supérieures jeunes de la plante.

Groupe à risque: dangereux pour toutes les plantes, mais surtout pour les bulbeuses et les tubéreuses.

Traitement

Si seulement quelques parties de la plante ont subi l'action des bactéries, retirez-les complètement après avoir enduit les sections de charbon concassé et d'outils désinfectés. Il est important de placer la plante en quarantaine dans une pièce claire, sèche et fraîche, de couper l’arrosage et de ne pas pulvériser d’eau. Mais il faut utiliser des pulvérisations de fongicides, à cette fin, des préparations contenant du cuivre conviennent: "sulfate de cuivre", "mélange de Bordeaux". En outre, certains fleuristes utilisent pour l'irrigation et la pulvérisation du médicament connu de nombreux "Trichopol", dans le calcul de 1 comprimé par 2 litres d'eau.

Si la pourriture affecte le système racinaire de la fleur, vous devrez recourir à la chirurgie! Retirez-le, rincez les racines sous l'eau courante, retirez toutes les zones touchées, saupoudrez les sections de charbon broyé et placez-les dans un nouveau sol sec. Couper la partie aérienne pour faciliter les racines! Pendant un moment, ne pas arroser la plante, surveiller son état.

La prévention

Un environnement favorable au développement des bactéries est le sol, qui n'a pas le temps de se dessécher. Les cultures de tubercules et de bulbe dans leur ensemble nuisent à l’engorgement, réduisent leur immunité et provoquent le développement de diverses maladies. Par conséquent, observez le régime d'arrosage!

Les bactéries ont deux voies - à travers le sol ou à travers les parties endommagées de la plante. À cet égard, désinfectez toujours le sol avant la plantation et couvrez également les sections de plantes avec du charbon broyé après la taille.

Physiologique

Parfois, la cause de la maladie des fleurs d'intérieur n'est pas un champignon ou un virus, mais le mauvais soin! Certaines plantes réagissent avec vivacité aux inexactitudes dans les soins, d'autres pardonnent les gaffes mineures, mais pratiquement toutes les fleurs qui violent systématiquement les conditions de détention commencent à souffrir. Contrairement aux précédentes, ce groupe de maladies n'est pas contagieux!

1. Dropsy

Extérieurement, les symptômes de la maladie sont similaires à ceux des boutons aqueux. Les formations sont généralement situées à l'intérieur des feuilles, elles ne sont donc pas toujours visibles. La raison de ce phénomène est un arrosage excessif dans des conditions de faible éclairage.

Groupe de risque: hibiscus, ficus, pélargonium, peremon, Kalanchoe, agrumes.

Traitement Malheureusement, les feuilles affectées ne peuvent pas être restaurées, elles devront donc être supprimées à l'avenir. Tout d'abord couper l'arrosage, fournir à la plante plus de lumière dispersée, ou compenser son manque d'éclairage artificiel. Le pot doit avoir des trous et une palette, afin que l'excès d'humidité ne s'attarde pas! N'oubliez pas non plus de mettre une couche d'argile expansée au fond du pot.

2. Chlorose

Familier de nombreux producteurs, la maladie est due à une pénurie de nutriments, à savoir le magnésium et l’azote, mais surtout le fer (le plus souvent la chlorose due à une carence en fer). Habituellement, la chlorose se produit pendant la saison de croissance, lorsque la plante n'a pas assez de ressources pour faire pousser un nouveau feuillage! Les nervures de la feuille restent vertes, tandis que l'espace entre elles devient jaune. Parfois, les feuilles peuvent se déformer aux extrémités et devenir plus petites. La maladie affecte les zones jeunes et âgées.

Groupe de risque: Benjamin ficus, hibiscus, citron, gardénia, azalée, hortensia.

Traitement Pour combler le déficit en fer, il est possible d'utiliser des microfertilisants contenant du fer sous forme de chélate. De tels médicaments peuvent être appliqués par pulvérisation et sous la racine! Ceux-ci comprennent: "Chélate de fer", "Antichlorose", "Micro-Fe", "Ferrylen".

Choisissez des substrats légers, respirants, légèrement acides, les sols alcalins aggravent le problème. Bonne situation peut être obtenue par l'irrigation avec de l'eau, acidifiée avec du jus de citron, ou de l'acide citrique (il neutralise l'alcali). L'eau pour l'irrigation doit être défendue, car dans l'eau dure, il y a un excès de sels de calcium et ils provoquent la chlorose.

Maintenant, vous connaissez pratiquement toutes les maladies des plantes d'intérieur et pourrez les diagnostiquer dès les premiers signes.

Soutenez notre site, partagez un lien dans les réseaux sociaux. Merci!

Maladies des plantes d'intérieur

Contenu

Ici sont décrites les maladies les plus communes des plantes qui se produisent sur les fleurs d'intérieur. Attention: toute plante en violation des machines (du Golfe, l'hypothermie, les engrais suralimenter) ou lors de l'atterrissage dans le sol non désinfecté peut montrer des signes de plusieurs maladies. Dans le monde environnant, pas un ou deux types de micro-organismes, mais des millions. Nous pouvons deviner la maladie par des taches caractéristiques uniques. Il y a des maladies spécifiques qui ne peuvent être confondus avec quoi que ce soit: la moisissure grise (brins longs de la moisissure grise), oïdium (feuilles s'il est recouvert de poussière blanche), des plantes grasses feuilles hydropisie (boutons vert, la plante est pas enfoncée), les types de sonnerie de virus et certains d'autres

Mais très souvent, les plantes manifestent plusieurs maladies simultanément, par exemple dans les orchidées, la trachéomycose (fusariose) et simultanément la septorose ou la phyllosticose. Pourriture des racines et alternariose. Il est bon que les fongicides qui nous sont offerts dans le magasin soient généralement efficaces contre diverses maladies. Mais n'oubliez pas que pour les ménages privés (c.-à-d. Pour la maison), les médicaments de 3 et 4 classes de danger sont autorisés.

Alternaria et repérage à sec

Pathogène - champignons du genre Alternaria. Le champignon affecte principalement les feuilles, parfois les tiges et les tubercules.

Symptômes: apparaissent d'abord des taches brunes sèches, principalement sur les feuilles inférieures, puis supérieures. En général, des cercles concentriques sont visibles sur les spots. Avec l'augmentation de la tache, il devient progressivement noir et des conidies grises deviennent visibles.

Les changements fréquents de température et un changement d'humidité contribuent à la propagation de la maladie, c'est-à-dire alternance de période sèche et humide. Mais les conditions optimales pour le développement du champignon à une température supérieure à environ 25-30 ° C et une humidité atteignant 90%.

La prévention

Éviter l'épaississement des plantes, en même temps couper les excès de branches et de feuilles. Ventilez la pièce ou la serre, si les fleurs sont sur le balcon, assurez-vous qu’elles sont bien ventilées et qu’elles ne produisent pas de moisissure sur les murs - c’est un indicateur des perturbations climatiques.

Mesures de contrôle

Fongicides utilisés pour lutter contre les infections fongiques:

  • Abiga pic 50 g pour 10 litres d'eau
  • Acrobat MC 20 g pour 5 litres d'eau
  • oxych 20 g pour 10 litres d'eau
  • 40 g par 10 litres d'eau
  • Alirin-B 2 comprimés par litre d'eau
  • Vitaros 2 ml pour 1 litre d'eau

Pulvériser trois fois après 10 jours.

Anthracnose

Pathogène - champignons des genres Colletotrichum, Gloeosporium, Kabatiella. Les paumes, ficus, anthurium, etc. sont plus souvent touchés.

Symptômes: la maladie affecte les feuilles, les tiges, les pétioles et les fruits des plantes. Des taches sur différentes plantes et en fonction du pathogène sont différentes.

  • Kabatiella zeae - provoque la formation de petites taches arrondies ou de forme irrégulière, de 2 à 5 mm de diamètre avec un contour clair. Cela ressemble à une tache jaune, avec un point brun ou noir à l'intérieur. Si la tache est plus grande, un bord sombre est formé au lieu d'un point noir et un anneau grisâtre à l'intérieur.
  • Colletotrichum orbiculare - provoque la formation de brun généralement rougeâtre, souvent avec des taches de frange jaune clair, de 2 à 12 mm. Sur certaines plantes, les taches sont vert pâle. Forme ronde ou allongée. Dans les zones touchées, les taches se confondent, s'assèchent, deviennent comme du parchemin, des fissures, des trous se forment.
  • Colletotrichum trichellum - grosses taches brun jaunâtre ou gris-brun sur les feuilles et les tiges avec des sporulations foncées. A regarder de plus près, il est à noter que les taches sur la face supérieure de la surface de la feuille est pas lisse, et couvert de spores de poils duveteux, spores, mais déjà perceptibles sous les plantes sévères de cas. Sur les fruits, les taches sont gris-brun avec un milieu sombre, déprimé.

L'anthracnose se développe rapidement dans des conditions de serre, c'est-à-dire à une humidité de l'air élevée (environ 90-100%) et à une température élevée de 22-27 °. Et aussi avec des pulvérisations fréquentes (plusieurs fois par jour). Le champignon résiste au gel - il reste dans les résidus végétaux, dans les graines et se répand avec de l'eau pendant l'irrigation.

La prévention

Enlèvement des feuilles avec des taches suspectes, désinfection du sol, traitement des semences. Les plantes suspectes achetées dans le magasin sont mises en quarantaine. Aux signes de manifestation de la maladie, il est nécessaire d'arrêter de pulvériser les plantes.

Mesures de contrôle

Pulvériser, généralement trois traitements, en utilisant des fongicides:

  • Solution à 1% du liquide de Bordeaux (100 g de sulfate de cuivre + 100 g de chaux pour 10 litres d'eau diluée strictement selon les instructions)
  • oxych 15-20 g par 10 litres d'eau
  • sulfate de cuivre: 100 g pour 10 litres d'eau
  • soufre colloïdal: 50-100 g pour 10 litres d'eau
  • fongicide strobi, dans un système avec d'autres fongicides, 4 g pour 10 litres d'eau
  • Abiga-Peak: 50 g de suspension pour 10 litres d'eau

Ascochite

Pathogène - champignons du genre Ascochyta. Les lésions les plus graves provoquent une askochitose des chrysanthèmes, qui sont les plantes les plus souvent touchées par la famille Compositae.

Symptômes: au stade initial, de petites taches rougeâtres ou brunes, de seulement 1-2 mm, apparaissent sur les feuilles, parfois brunes, rougeâtres avec un bord jaunâtre ou brun, de formes différentes. Les taches augmentent de taille et acquièrent une teinte nécrotique brun foncé avec un bord chlorotique jaunâtre le long du bord. Les petites spores noires du champignon ne peuvent être vues que sous une loupe grossissante. Si la croissance du champignon sur la tige sonne, alors la tige est facilement cassée.

Parfois, la maladie commence par des signes de dessèchement de la plante - le bout des feuilles commence à se dessécher, une bande brun foncé se forme à la frontière avec le tissu sain. L'agent causal est très résistant aux changements de température profonds, c'est-à-dire porte, ainsi qu'une forte sécheresse et le gel du sol. Conservé sur des restes de plantes, graines. La maladie se propage par le vent, le sol indéfini, les gouttes d'eau.

Prévention et traitement, comme dans l'anthracnose.

Chute des feuilles (œdème)

Maladie causée non par un champignon ou une bactérie, mais causée par une humidification excessive du sol, souvent avec un manque d'éclairage. On le trouve généralement chez les plantes succulentes, typiques des pépéromies, des chiens robustes, du Kalanchoe, peut-être du pélargonium, du sheffler.

Symptômes: la plante, le plus souvent sur la face inférieure de la feuille, présente des boutons à peine perceptibles, semble aqueux, mais en réalité dense, parfois, comme les excroissances de liège, certaines ressemblent à des verrues, la couleur des feuilles peut persister. les taches sont vertes, peuvent acquérir une couleur nécrotique grise. Cela est dû au fait que certains des radicelles meurent (par dessèchement, surhumidification, hypothermie), la nourriture est perturbée par des vaisseaux conducteurs, alimentés par ces racines. Comme l'engorgement n'est pas fort, le sol a réussi à se dessécher, la décomposition ne s'est pas étendue, mais les taches sont restées. Les feuilles affectées ne se rétabliront pas, mais si la plante est créée avec de bonnes conditions, les nouvelles feuilles seront saines.

Contrairement à hydropisie (œdème) des autres maladies, la pourriture des racines est que la plante est enfoncée, est en forte croissance, et repérez les petites zones touchées par 1-3 feuilles sur la brousse. Les feuilles avec l'hydropisie ne jaunissent pas, ne rétrécissent pas et ne tombent pas!

Traitement et prévention: Ajuster l'irrigation, ne pas remplir, après un arrosage abondant et lors du compactage du sol dans la marmite, la terre du sol. Maquiller le sol avec une forte proportion de particules drainantes et desserrées - au moins 1/5 ou 1/4 du volume du pot.

Oïdium duveteux (Peronosporoz)

Les agents pathogènes sont les champignons des genres Peronospora, Plasmopara, Pseudoperonospora, Mildew. La maladie peut affecter toutes les plantes d'intérieur, mais la maladie est assez rare.

Symptômes: jaunes puis des taches brunes de forme irrégulière, avec une tache duveteux du concombre de rose angulaire (structure en feuille spécifique) formée sur la face supérieure des feuilles. Progressivement, la nécrose se produit sur ces sites et les taches deviennent brunes. Du côté inférieur des feuilles - d'abord un revêtement gris clair provenant de la sporulation conidienne de l'agent pathogène, qui a émergé à la surface des feuilles à travers les stomates, alors cette fleur devient progressivement noire. Les feuilles malades jaunissent, deviennent froissées ou ondulées, se fanent et s'assèchent. L'agent causal avec un fort degré d'endommagement peut pénétrer dans le système vasculaire, ce qui se remarque sur la coupe sous forme de vaisseaux foncés (mycélium et spores).

La maladie prédomine sur les sols acides lourds. Exacerbée par une humidité accrue et une mauvaise aération. La source d'infection n'est pas le sol et les graines désinfectés.

La prévention

Entretien de faible humidité, aération régulière, éclaircissage et nettoyage des buissons. Changement de sol et sa désinfection. Si des signes de la maladie ont déjà été détectés, évitez de pulvériser et d'arroser les feuilles avec de l'eau.

Préparation des graines à semer:

  • les immerger dans de l'eau chaude à 50 ° C pendant 20 minutes, puis refroidir rapidement dans de l'eau froide pendant 2 à 3 minutes
  • trempage dans le semoir, par exemple, la préparation Maxim

Mesures de contrôle

Enlèvement des feuilles malades et des branches gravement touchées. Il est possible d'utiliser des préparations contenant du cuivre: oxychium, cuproxate, solution à 1% du liquide de Bordeaux, ordan. Ces fongicides sont plus accessibles (peu coûteux et efficaces) pour le traitement des plantes de jardin et de jardin. Vous pouvez obtenir des produits plus modernes: quadris, bravo - mais ils ne sont pas vendus en petits emballages, ils ne sont destinés qu'à l'agriculture (en canettes et en bouteilles), les jardiniers les achètent généralement en achats collectifs.

Pour un producteur de fleurs simple, des fongicides sont disponibles:

  • Topaze 4 ml par 10 litres d'eau
  • Abiga-pic 50 g de suspension pour 10 litres d'eau
  • Hydroxyde 15-20 g par 10 litres d'eau, trois fois

Le traitement doit commencer dès les premiers signes de la maladie et se répéter tous les 7 à 10 jours, en particulier le dessous des feuilles. Au moins 3-4 traitements sont nécessaires.

Préparations: couleur pure, rapide, le rhék est inefficace contre le mildiou.

Oïdium

Une maladie des plantes commune causée par les espèces de champignons Podosphaera fuliginea, Erysiphe cichoracearum et Oidium - l'oïdium sur les raisins Oidium.

Symptômes: au début de la maladie sur les fleurs et les feuilles, il y a de petites taches farineuses. Ils sont facilement effaçables, mais apparaissent à nouveau et augmentent de taille, deviennent saturés gris. Progressivement, le mycélium se compacte et devient presque brun. La plaque poudreuse peut être des deux côtés de la feuille. Les feuilles se fanent progressivement, les bourgeons et les fleurs s'effritent, la croissance des plantes s'arrête. Les conditions les plus favorables au développement de la maladie - forte humidité - environ 60 à 80% et air chaud à 15-26 ° C

Chez les plantes d'intérieur, l'oïdium touche le plus souvent: laurier, senpolia, gloxinia, roses, gerbera, calanchoe, etc.

La prévention

Pour la prévention de l'oïdium des plantes et des fleurs d'intérieur, la pollinisation peut être réalisée 3 à 4 fois en été. La suralimentation des plantes avec des engrais azotés, en particulier pendant le débourrement, augmente le risque d'oïdium. Au contraire, le pansement supérieur contenant du phosphore et des engrais potassiques augmente la résistance à l’agent de l’oïdium. En outre, vous devez souvent aérer la pièce, en évitant les courants d'air froid. Faites attention aux buissons et aux arbres qui poussent sous vos fenêtres, s'ils ont des signes de maladie, vous devez être constamment vigilant - les spores de champignons sont facilement transportées par le vent.

En plus du traitement au soufre, il est possible de procéder à une pulvérisation prophylactique avec du lactosérum (à l'envers). Convient et le lait entier habituel, mais le sérum est préférable (moins de trace sur les feuilles), vous devez diluer avec de l'eau dans un rapport de 1: 3 et pulvériser les plantes. Pour la prophylaxie, répéter après 2 semaines.

Combattre la moisissure à la maison

Si l'oïdium a obtenu sur les plantes d'intérieur, et sont particulièrement sensibles au violet (Saintpaulia), gerbera en pot, maison rose, il est possible d'utiliser les mêmes outils que pour les plantes de jardin, en plus de (Bayleton) très toxique, mais la préférence est de donner un tel fongicide comme le béryl, la vitesse

Vous pouvez utiliser Pure Strawberry, Skor, Raiok - ils sont tous produits en petits emballages, contiennent du difénoconazole, diluent 2 ml dans 5 l d'eau. Pour les arbres fruitiers, les légumes et les baies, nous préparons 2 grammes pour 10 litres d'eau, soit un maximum de 4 traitements: le premier - sur le cône vert, le reste - après 12-14 jours, arrêtez le traitement 20 jours avant la récolte.

pulvérisation relativement sûr du blanc dans la solution de bicarbonate de maison et de sulfate de cuivre: 1 l d'eau se dissout 10 g de carbonate de sodium et 2 g de savon (économique, goudron), séparément dans une solution de verre soluble de 2 g de sulfate de cuivre. Verser la solution de cuivre dans une solution de soude, ajouter de l'eau à un volume de 2 litres et pulvériser les plantes.

Si vous entendez quelqu'un de recette pour lutter contre les antibiotiques oïdium, ne pas essayer, pénicillines, tétracyclines et autres antibiotiques ont aucun effet sur les infections fongiques, dans les cas extrêmes, l'aide de la bactériose, mais pas plus.

Vous pouvez utiliser des médicaments tels que Topaz, Vectra, Hom, Oxihom, liquide de Bordeaux (1%). Comment se débarrasser de l'oïdium sur les groseilles à maquereau, les groseilles, les roses et autres cultures de jardin - en savoir plus: Oïdium.

Aide à la qualité de la prévention et du traitement de la pulvérisation d'iode en solution: 1 ml de teinture alcoolique d'iode diluée dans 1 litre d'eau. Les roses peuvent augmenter la concentration - diluer 1 ml par 400 ml d'eau.

Septoria

Pathogène - champignons du genre Septoria.

Symptômes: taches brun foncé ou gris foncé avec une bordure jaunâtre (anthurium) ou, comme dans les azalées, de petites taches rougeâtres ou jaune rougeâtre qui augmentent progressivement. Ensuite, les taches apparaissent sur le centre au centre - les organes de fructification du champignon, qui peuvent même hiverner sur les feuilles à moins la température et la maladie commenceront à se répandre au printemps. Certaines formes de septoriosis ont des manifestations différentes (selon les espèces végétales):

  • Pathogène Septoria albopunctata - ressemble à une petite tache rougeâtre ou brune de 2-5 mm avec un centre gris. Avec le développement de la maladie, les taches augmentent, et au centre de certaines d’entre elles, on peut voir de petites spores de champignon brun foncé ou noir. Au fil du temps, les taches fusionnent, deviennent brunes et la feuille sèche. Conditions idéales pour le développement de la maladie - forte humidité et température de 28 à 31 °.
  • L'agent causal de Septoria populi, appelé tache blanche, provoque d'abord la formation de petites taches blanchâtres ou grises avec un bord brun le long du bord, rond ou ovale.

La prévention

Enlèvement des feuilles avec des taches suspectes, désinfection du sol, traitement des semences. Aux signes de manifestation de la maladie, il est nécessaire d'arrêter de pulvériser les feuilles, d'améliorer la circulation de l'air (aération).

Traitement de la septoriose

Lorsque les taches sont apparues et propagé plus loin, nous devons procéder à la pulvérisation en utilisant des préparations chimiques: parmi les populaires en solution horticole 1% de Bordeaux liquide (100 g de sulfate de cuivre + 100 g de chaux pour 10 litres d'eau dilués selon les instructions), solution d'oxychlorure de cuivre (hom, oxychium), sulfate de cuivre (100 g pour 10 litres d'eau). Et aussi:

  • soufre colloïdal 50-100 g pour 10 litres d'eau
  • portes dans le système avec d'autres fongicides, 4 g pour 10 litres d'eau
  • Abiga-pic 40-50 g par 10 litres d'eau
  • fongicides: couleur pure, rapide, ryok, discorde, gardien - diluer 4 ml pour 5 litres d'eau
  • Vitaros 2 ml pour 1 litre d'eau

Répéter la pulvérisation après 7-10 jours.

Pourriture grise

Pathogène - champignons du genre Botrytis Botrytis.

Symptômes: le plus souvent, les zones touchées se trouvent sur les tiges sous la forme d’une plaque pelucheuse d’olivier grisâtre. Avec le développement ultérieur, la maladie passe aux feuilles, aux ovaires et aux fruits.

Au fil du temps, les dégâts prennent la forme d'une pourriture sèche avec des taches concentriques. Quelques jours plus tard, la tache se développe et la tige sonne. La première semaine sur place, il n'y a pas de sporulation du champignon, il se fane à la couleur de la paille au centre, et des bandes annulaires floues deviennent visibles. La pourriture grise ressemble à de la laine de coton ou à de la moisissure grise. À l'intérieur de la tige, la nécrose des tissus se développe, tandis que les vaisseaux meurent et le mouvement de l'eau s'arrête. S'échapper au-dessus de cette zone s’efface.

L'agent causal se réfère aux soi-disant parasites de la plaie, l'infection se propage principalement par le vent, la poussière, les projections d'eau, les mains non lavées, etc. Elle contribue également à la propagation de la maladie, à un mauvais éclairage, à une forte humidité de l'air, à des plantations serrées et à des températures optimales pour le développement de la maladie 17-25 ° C

La prévention

Les mesures préventives comprennent la désinfection du sol pendant la transplantation (chauffage dans le four ou le four à micro-ondes), aération régulière des pièces, élimination des feuilles mourantes et éclaircissage des plants, bon éclairage. Évitez d'engraisser le sol, surtout avec un entretien frais, si les fleurs se trouvent sur le balcon au début du printemps ou à la fin de l'été, à l'automne. Lors du repiquage, vous pouvez ajouter de la trichodermine, une barrière, une barrière ou de la phytosporine au sol (renverser le sol).

Mesures de contrôle

Aux premiers signes de la maladie, éliminez les feuilles et les inflorescences malades. Surface touchée en poudre avec du charbon de bois, de la craie ou de la cendre de bois. Vous pouvez faire une pâte à partir du médicament trichodermine (une petite quantité de la poudre humidifier avec de l'eau) et ainsi couvrir la zone touchée. Pulvérisation avec une solution de topsine-M (0,1%) ou une solution de phytosporine (diluée à la couleur du thé). En cas de blessure grave, saupoudrer:

  • base (0,2%)
  • avec une solution de savon de cuivre: 0,2% de sulfate de cuivre et 2% de savon à lessive
  • fongicides: couleur pure, rapide, ryek - diluer 4 ml par 5 l d'eau

Les traitements répétés sont effectués après 7-10 jours.

Champignon noir

Apparaît sous la forme d'un film de suie sèche à Aukubah, des brochettes, des lauriers. Appelé par le champignon Capnopodium, se fixant sur les sécrétions de pucerons, aleurodes, cochenilles. En soi, la plaque n'est pas dangereuse pour la plante, mais elle obstrue les stomates sur les feuilles, perturbant ainsi le processus respiratoire. L'usine ralentit la croissance et s'affaiblit.

Mesures de lutte: pulvérisation en temps opportun à partir d'organismes nuisibles qui forment des sécrétions sucrées (pucerons, scutelles, thrips). Après le traitement des maladies des plantes touchées essuyées avec une éponge humidifiée avec de l'eau savonneuse, rincé à l'eau tiède, pour effectuer le traitement fitosporin: prendre un liquide ou d'une pâte et se dissoudre dans un verre d'eau avant que la couleur du thé faible. Saupoudrer les feuilles.

Parfois, le champignon de la suie se dépose à la surface des feuilles touchées par d'autres champignons, inspecte soigneusement la nature des taches, met la plante en quarantaine.

Rouille des feuilles

Pathogènes - champignons de la rouille, par exemple, le genre Phragmidium ou Puccinia.

Symptômes: il se traduit par l'apparition sur la face supérieure de la feuille de tubercules brun-orangé, parfois des taches rondes jaunes ou rouges. Au revers des feuilles, les pustules sont clairement visibles - des patins (comme des verrues) de forme ovale ou ronde. Progressivement, les taches se transforment en bandes, les feuilles jaunissent et tombent.

La prévention

La maladie provoque l'arrosage irrégulier et une humidité élevée, mais même avec de bons soins, l'infection est possible dans la maison à travers les fleurs de jardin dans la vie de vase ou un nouveau plantes en pot acheté en magasin, comme des lys. L'infection peut avoir et avec un jardin, après tout la rouille surprend souvent les pommiers ou les poires.

Mesures de contrôle

Retirez les feuilles et les branches affectées. Appliquer la pulvérisation avec des fongicides:

  • Abiga pic 50 g pour 10 litres d'eau
  • bayleton 1 g pour 1 litre d'eau
  • vecteur 2-3 ml par 10 litres d'eau
  • Mélange de Bordeaux 1%
  • cuivre vitriol 10 g pour 1 litre d'eau
  • oxych 15-20 g par 10 litres d'eau
  • ordan 20 g par 5 litres d'eau
  • portes
  • Topaze 4 ml par 10 litres d'eau
  • 40 g par 10 litres d'eau

Répéter le traitement 2 à 3 fois en 10 jours. Ne pas aider avec les produits biologiques de la rouille: phytosporine, bactophyte, etc.

Fillistikoz (taches brunes)

Pathogène - champignons du genre Phyllosticta. De fleurs domestiques sont sensibles à la maladie des hibiscus, des roses, des orchidées, etc.

Symptômes: sur les plantes atteintes, apparaissent d'abord de petits points sombres, rougeâtres ou violet foncé. Ils augmentent et se transforment en taches brunes avec une bordure pourpre presque noire le long du bord. Le milieu de la tache est plus fin, il sèche, et dans les plantes avec des feuilles non-feuillues, des trous se forment. En regardant à travers une loupe, on peut voir des spores noires arrondies sur les taches brunes. La maladie se propage par le vent, le sol indéfini, les gouttes d'eau.

orchidées Fillostikoz vu dans les petites taches d'environ 2 mm de diamètre, brun foncé, légèrement déprimé, les trous ne font pas partie de la maladie appelée « tache noire » comme une feuille parsemée de petites taches telles qu'une irritation - taches ne se confondent pas en grande, restent lâches, mais la feuille devient jaune et les spores du champignon deviennent visibles. La maladie se propage assez rapidement, car les orchidées se trouvent souvent dans une atmosphère très humide.

La prévention

Respect des règles de soin et d'hygiène - arrosage rapide en fonction des besoins, mais pas plus souvent, l'eau n'est déversée que sous la racine, l'eau ne doit pas tomber sur le collet des racines, à l'aisselle des feuilles. N'utilisez que de l'eau tiède pour l'irrigation, sans chlore ni sels (fer, calcium). Assurez-vous que les plantes sont assez légères, les feuilles affaiblies par la chlorose sont plus sensibles à l'infection. Aérer la maison ou les pièces en évitant les courants d'air. La ventilation doit être très bonne - un indicateur de ventilation adéquate - pas de moisissure dans la salle de bain, le périmètre du cadre de la fenêtre, les coins des pièces. Observez le régime de température, tenez compte des exigences spécifiques des orchidées et des autres plantes - les déviations des soins normaux et habituels affaiblissent l'immunité.

Traitement de la phyllosticose

  • vecteur de fongicide - diluer 2 à 3 ml du médicament par 10 litres d'eau
  • Abiga-Peak - 50 g pour 5 litres d'eau
  • Strobe - 4 grammes par 10 litres d'eau
  • oxych 20 g pour 10 litres d'eau
  • fongicides: couleur pure, rapide, ryok, discorde, gardien - diluer 1 ml par 1 l d'eau
  • Vitaros 2 ml pour 1 litre d'eau

Pulvériser à l'apparition des premiers signes de la maladie ou préventif, puis suivre avec un intervalle de 7-10 jours. Certaines plantes peuvent éliminer en toute sécurité les feuilles affectées (par exemple, l'hibiscus), ne pas précipiter les orchidées pour couper les zones affectées à un tissu sain, cela peut affaiblir davantage les plantes. Vous pouvez couper la feuille uniquement quand elle est déjà très jaune. Dans le reste, traiter avec la pulvérisation.

Pourriture des racines

Ceci est un groupe de maladies causées par un certain nombre de genres de champignons pathogènes :. Pythium, Rhizoctonia, Phytophthora, etc. Toutes ces maladies apparaissent tôt ou tard sur la couronne, les sommets des plantes, mais commence l'infection par le système racinaire. Si un agent pathogène grave et plantes jeunes (gaules, semis, plants), les feuilles n'ont pas le temps de commencer même à jaunir - rapidement pourrir les racines et la partie inférieure de la tige.

Les plus sensibles à la pourriture des racines: orchidées, senpolia, cactus et plantes succulentes. La raison est une violation de la technologie agricole.

Jambe noire - un fléau de semis, se manifeste dans la décomposition de la partie inférieure de la pousse, les boutures. La pourriture est le plus typique: le noircissement, le ramollissement des tissus. Une grande partie de la jambe noire est frappante lorsque le sol est trop humide et que l'aération est mauvaise, si les amas de terre sont si denses que, autour des racines, l'environnement est constamment anaérobie. Source d'infection - Pas de mélanges de terre stérilisés, d'outils, de pots et de boîtes de plantation après des plantes malades.

Mildiou

C'est une sorte de pourriture des racines. Dans ce cas, la plante ralentit d'abord la croissance, s'estompe un peu, les feuilles perdent leur couleur, deviennent pâles, mais alors les racines se désintègrent et la plante meurt. La première impression avec cette maladie est que la plante n’a pas assez d’eau, mais après l’arrosage, la turgescence n’est pas rétablie et les feuilles sont encore plus décolorées. Chez les plantes à feuilles denses, les feuilles ne se fanent pas, mais elles sont couvertes de larges taches brunes qui commencent par la veine centrale.

La prévention

Choisissez le bon sol pour vos plantes, ajoutez des matériaux drainants plus poreux afin de structurer le sol. N'utilisez pas de sable fin de rivière ou de sable du bac à sable (carrière) des enfants - cela cimente le mélange de terre! Utilisez des cailloux fins avec une taille de particule de 3-4 mm, cela peut être acheté dans des départements spécialisés et des magasins d'aquarium, ou des cailloux tamisés. Lors de la plantation, ajouter le médicament Gliokladin

Prenez soin d'éviter le sol avec arrosage excessif lorsque le degré admissible de séchage: il est dit qu'un arrosage abondant, puis la terre en pot devrait pour la prochaine fois d'arrosage à sécher pendant environ 1/2 ou 1/3 de la partie supérieure du pot. Si vous trempez votre doigt dans le sol, vous trouverez que la surface du sol est sec et légèrement humide (plus frais) à l'intérieur du pot - peut alors être versé.

Si la plante est recommandé arrosage modéré, le sol doit sécher complètement - si vous trempez votre doigt dans un pot à l'intérieur doit également être sec (doigt ne se sent pas qu'il est plus froid, plus humide). Bien sûr, vous ne devriez pas mettre vos doigts dans le sol avant chaque arrosage. Attendez que le sol sèche et attendez encore 2 à 3 jours avant d'arroser afin de pouvoir sécher dans les profondeurs. Et si soudainement il fait plus froid et que la température baisse, vous devrez peut-être attendre encore plus longtemps - 5 à 7 jours avant le prochain arrosage.

Pour la reproduction des plantes d'intérieur, ne coupez que des boutures et des feuilles saines. Assurez-vous de stériliser le sol pour la plantation de boutures, surtout si vous plantez des plantes très sensibles au mildiou et à la pourriture des racines (p. Ex., Gesneria, gardénia, sheffler). Les vieux pots déjà utilisés, dans lesquels les plantes ont été tuées, doivent être brûlés avec de l'eau bouillante.

Les graines avant la plantation dans le désinfectant utilisent, par exemple, la maxime du médicament.

Mesures de contrôle

Avec un développement important de la pourriture des racines, lorsqu'une partie importante des racines s'est éteinte et que la plupart des pousses sont tombées, leur élasticité a disparu, le traitement est inutile. Si le bout de la tige ou des brindilles a noirci sur l'enracinement, il peut être coupé, goutté dans l'eau de la phytosporine et à nouveau enraciner.

Si la plante présente des signes de flétrissement, le sol, lorsqu'il est humide, doit retirer d'urgence la plante du pot. Rincer le système racinaire, enlever la pourriture. Si des racines encore saines sont conservées, les traiter (tremper pendant quelques minutes) dans une solution du fongicide:

  • Alirin B - 2 comprimés par 10 litres d'eau
  • hamair - 2 comprimés pour 1 litre d'eau
  • ordan 5 g pour 1 litre d'eau
  • Previcur Energie 3 ml par 2 litres d'eau
  • Bactophyte 10 ml par 5 litres d'eau
  • Oxicom 10 g pour 5 litres d'eau
  • hom 20 g pour 5 litres d'eau
  • Vitaros 2 ml pour 1 litre d'eau

Repérer

Il s’agit d’un groupe de maladies à la fois fongiques et bactériennes.

- l'accouchement. Pathogènes Fungus anthracnose, Colletotrichum, Phyllosticta, Pestalotia, septoriose, Vermicularia etc. tachetée appelée maladie, l'agent pathogène qui sont difficiles à identifier, il peut être anthracnose, la tache de la septoriose, fillostiktoz, askohitoz mais des taches caractéristiques ne sont pas marquées. Dans ce cas, les feuilles des plantes apparaissent des taches brunes qui se propagent la maladie croître en taille, se confondent et forment une incidence sur la feuille entière dans son ensemble. Si la plante est assez forte, résistante aux maladies et très bien entretenu lui, les taches se développent lentement et les feuilles sèchent trop lentement.

Prévention des taches

Contribuer au développement de maladies de violation des conditions de détention. Cet engorgement, particulièrement exacerbé par le sous-refroidissement du système racinaire (après un arrosage avec de l'eau froide ou lors du transport depuis le magasin pendant la saison froide). Les taches peuvent se développer dans des conditions chaudes et humides, en particulier lorsque l'air circule mal et atterrit dans un sol argileux dense.

Évitez un encombrement important des plantes et un arrosage excessif. Ventiler régulièrement la pièce, les serres et fournir une bonne lumière. Pour la prévention, arrosez les plantes avec une solution de phytosporine-M ou de bactophyte. Vous pouvez ajouter aux pots lors de la plantation d'un comprimé du médicament gliokladin.

Mesures de contrôle

Dans les conditions du jardin, il est nécessaire de collecter et de détruire les restes de plantes avec des taches de plantes mortes. À la maison, les fleurs coupent les feuilles et les brindilles touchées. Appliquer la pulvérisation avec des fongicides capables de faire face à la plupart des infections fongiques.

  • Abiga pic 50 g pour 10 litres d'eau
  • Acrobat MC 20 g pour 5 litres d'eau
  • oxych 20 g pour 10 litres d'eau
  • 40 g par 10 litres d'eau
  • Alirin-B 2 comprimés par litre d'eau
  • vecteur 3 ml pour 10 litres d'eau
  • benomyl (baseazol) 1 g pour 1 litre d'eau
  • Solution à 1% du liquide de Bordeaux (100 g de sulfate de cuivre + 100 g de chaux pour 10 litres d'eau diluée strictement selon les instructions)
  • sulfate de cuivre: 100 g pour 10 litres d'eau
  • Vitaros 2 ml pour 1 litre d'eau

À la maison, les plantes en pot de microrépartition doivent essayer de guérir des moyens plus abordables et simples à: utiliser des préparations Chistotsvet plutôt Rayok - tous sont disponibles en petits paquets, contiennent la même substance active - difénoconazole, plante besoin de 2 ml à 5 ​​litres d'eau. Pulvériser les feuilles avec une solution, répéter après 2 semaines. La solution de ces fongicides Chistotsvet plutôt Rayok ajouter zircons (6 gouttes par 1 litre de solution).

Brûlure rouge

L'agent causal est le champignon du genre Stangospora Staganospora. Maladie caractéristique des hippeastrums et de quelques bulboses.

Symptômes: des taches rouges et étroites apparaissent sur les feuilles et les pédoncules, sur lesquels se forment par la suite des croûtes sporifères, des bulbes complètement rougeâtres. La plante malade commence à déformer les feuilles et les fleurs, la floraison ne commence pas ou s'arrête, les bulbes pourrissent.

Traitement

Traitement des bulbes dans les fongicides. Vous pouvez utiliser la maxime du médicament (trempage des bulbes), mais cela peut provoquer des brûlures des rudiments des feuilles et du pédoncule - leurs pointes ont un épiderme très fin. La troisième photo - brûlure de la maxime du médicament, bien que les bulbes soient guéris, les brûlures resteront.

Vous pouvez traiter une brûlure rouge d'hippeastrum avec d'autres fongicides:

  • fondation (bénomyl) 1 g pour 1 litre d'eau
  • Vitaros 2 ml pour 1 litre d'eau
  • Oxyx 4 g pour 1 litre d'eau

Lire la suite de Traitement de la pourriture du gippeastrum et discussion sur le forum Red burn

Tache noire

Pathogène - champignons du genre Rhytisma, Dothidella.

  • Rhytisma acerinum - provoque la formation de grandes taches rondes, initialement jaunâtres et floues. Des points noirs apparaissent alors sur eux, qui fusionnent graduellement et forment un stroma (nodules) noir brillant, entouré d'une bordure jaunâtre. Parfois, le jaunissement autour du stroma noir peut ne pas l'être.
  • Rhytisma salicinum - provoque des lésions similaires, mais seulement des taches plus convexes, de forme plus anguleuse, grandes et petites.
  • Rhytisma punctatum - provoque l'apparition de stroma petit, pointillé ou en goutte d'eau, brillamment noir et convexe.
  • Dothidella ulmi - provoque la formation de stroma arrondi noir-grisâtre; Ils sont convexes, d'abord brillants, plus tard - rugueux, comme des verrues.

Contribue à la propagation de la combinaison de maladies: humidité élevée, ombrage et températures élevées.

Mesures de contrôle

  • Abiga pic 50 g pour 10 litres d'eau
  • Acrobat MC 20 g pour 5 litres d'eau
  • benomyl (baseazol) 1 g pour 1 litre d'eau
  • vecteur 3 ml pour 10 litres d'eau
  • oxych 20 g pour 10 litres d'eau
  • 40 g par 10 litres d'eau
  • Alirin-B 2 comprimés par litre d'eau
  • Vitaros 2 ml pour 1 litre d'eau

Pulvériser trois fois après 10 jours.

Trachéomycose

Traheomikozy - un groupe de maladies, le soi-disant flétrissement vasculaire - agents pathogènes pénètrent dans les racines et affectent le système vasculaire des plantes, obstrue leur lumière du vaisseau mycéliens, sécrètent des toxines, la plante ne reçoit pas d'eau et de nutriments et commence à disparaître.

Pour la trachéomycose, il est possible de porter des maladies telles que:

  • verticilliose (verticillose)
  • fusariose (fusariose)
  • malsekko aux agrumes

Symptomatologie est très similaire, toutes les maladies sont diagnostiquées seul laboratoire, tout incurable, trouvé au stade où les champignons pathogènes ont empoisonné le système vasculaire, il est quelque chose comme une infection du sang chez les animaux. Sont particulièrement touchés par traheomikoza Phalaenopsis orchidée, Dendrobium, Cattleya, etc. De l'autre fuchsia couleurs d'intérieur, roses, impatiens, bégonia, Géranium,. du jardin: pétunias, oeillets, chrysanthèmes, asters, dahlias. Enclin à légumes traheomikozam: le chou, le céleri, les concombres, les tomates, les poivrons, les aubergines, laitues, melons, pommes de terre, des citrouilles, des radis, rhubarbe.

Il est également résistant à traheomikozam plantes: Saintpaulia, Ageratum, gypsophile, trémières, pervenche, primevère, zinnia, asperges, fougères, Philodendron. Seuls le maïs et les asperges peuvent résister aux légumes.

Dans la pratique étrangère, tout affaiblissement trachéomycotique est simplement appelé: flétrissement - de flétrissement.

Flétrissement verticilliforme

Pathogène - champignons du genre Verticillium. Se propage exclusivement de manière asexuée - les conidies affectent les racines des plantes et empoisonnent les tissus du xylème: elles se développent et se multiplient de manière systémique dans toute la plante.

Symptômes: aux premiers stades de la maladie, les feuilles inférieures acquièrent une couleur gris-verdâtre due au développement de la nécrose mezzhilkovyh. Le tissu de la feuille entre les veines devient brun et sèche. Puis commence le flétrissement, la plupart des feuilles partent du bas, jaunissent, se courbent et se fanent. Sur la section de la tige, il y a des vomissements visibles des vaisseaux. La lumière vasculaire est remplie d'un mince mycélium multicellulaire. Les plantes accusent un retard de croissance, se développent mal puis meurent. Parfois, la maladie se manifeste sur la plante lors de la dessiccation et de la mort des branches individuelles de la brousse. Si les conditions sont favorables, la maladie passe alors à d'autres branches et la plante entière meurt assez rapidement. S'il y a des conditions défavorables pour le développement du champignon, la maladie peut durer des mois et une partie de la plante semble en bonne santé et certains meurent.

L'agent causal persiste dans le sol sous forme de microslorticides pendant plusieurs années. La température optimale pour la germination des sclérotes est de 25-27 °, humidité 60-70%. Le développement le plus probable de champignons sur le sol avec un pH neutre = 7-7,5. Les spores du champignon germent et pénètrent dans le tissu conducteur, où le mycélium se développe, provoquant un colmatage des vaisseaux. Comme il y a un encrassement graduel des vaisseaux de bas en haut, alors le flétrissement des feuilles commence avec les feuilles inférieures et recouvre progressivement toute la plante.

La prévention

Ne pas utiliser le sol de jardin pour les plantes d'intérieur sans prétraitement: verser sur une plaque de cuisson de 5 cm, chauffer à une température maximale de 20 minutes. Désinfecter les graines avec des produits chauffants et des désinfectants (p. Ex. Fongicide max)

Mesures de contrôle

Les produits chimiques dus à la biologie unique de l'agent pathogène (développement dans le sol et propagation à travers des vaisseaux conducteurs) sont inefficaces. Le traitement n'est possible que dans les phases initiales, par pulvérisation de fond de teint, d'un vecteur (3 ml pour 10 litres d'eau) ou de topine-M à une concentration de 0,2%.

Fusarium (fusariose)

Pathogène - champignons du genre Fusarium.

La fusariose ne se développe que sur les plantes affaiblies, principalement sur les sites mourants. Le cours de la maladie peut se dérouler selon le type de trachéomycose dépérissante ou avec pourrissement des racines. Les plantes sont touchées à tout âge. Le champignon se trouve dans le sol et pénètre dans la plante à travers le sol et les plaies, avec de l'eau provenant de sources naturelles, un outil non stérile lors de la vaccination ou de la taille. Favorise la propagation de la maladie, la forte humidité de l'air et du sol.

Symptômes: Chez les jeunes plantes, la maladie se manifeste sous forme de pourriture des racines et du col de la racine. Dans ces endroits, les tissus deviennent bruns, la tige devient plus mince, les feuilles jaunissent. Sur les plantes touchées, les pointes des pousses se flétrissent (perte de la turgescence), puis toute la pousse. Cela se produit, comme dans le cas d'une infection à la verticillose, en raison du colmatage des vaisseaux par les toxines et les enzymes libérées par les champignons. Par conséquent, dans la section transversale, l'assombrissement des vaisseaux est également évident. Mais parfois, la trachéomycose ne se manifeste que sur une partie de la cime, le reste reste sain pendant un moment, puis le buisson ou l'arbre est opprimé, les branches individuelles se fanent. Si vous coupez pendant une coupe (coupe propre sans foncer) des boutures saines, vous pouvez enraciner et obtenir une plante saine.

Le rythme de l'évolution de la maladie dépend de la propreté des conditions propices au développement du champignon. Avec une forte humidité du sol et de l'air, ainsi que des températures supérieures à 18 ° C, la maladie peut tuer toute la plante en quelques jours. Si l'humidité est abaissée, la maladie peut se transformer en une forme chronique, puis la plante s'efface lentement en 3 à 4 semaines.

Mesures de contrôle

Enlèvement et destruction des plantes avec une motte de terre. Désinfection des pots avec une solution à 5% de sulfate de cuivre, d'agent de blanchiment ou au moins d'échaudure avec de l'eau bouillante.

Si le flétrissement vient de commencer, alors vous pouvez essayer de traiter la plante avec des fongicides:

  • vecteur 3 ml pour 10 litres d'eau
  • benomyl (baseazol) 1 g pour 1 litre d'eau pour les orchidées peut être de 1 g pour 100 ml
  • Alirin B 2 comprimés pour 1 litre d'eau
  • Vitaros 2 ml pour 1 litre d'eau

Pulvériser trois fois, avec un intervalle de 7-10 jours.

Comment traiter les orchidées: se débarrasser de l’ancien substrat (jeter ou cuire l’écorce pendant au moins une demi-heure). Couper les racines pourries. Préparez une solution fongicide et saupoudrez bien le système racinaire et les feuilles. Laisser sécher. Mettre dans un substrat frais (gros morceaux d'écorce, mousse, liège). Ne pas pulvériser, tremper l'eau si nécessaire pendant une courte période (5 minutes suffisent). Il est souhaitable de contenir des orchidées malades à une température de 23-24 ° C, sans courant d'air, avec un éclairage très intense mais diffus (peut être sous les lampes).

Le sol pour le grand palier (plantes de semis et la transplantation kadochnyh) peut être préparée en versant de la manière suivante, avec une solution de permanganate de potassium (rose), médicament fitosporin-M, Maxim, ou faire trichodermine. Lorsque vous travaillez stérilisez outils - un couteau, des ciseaux et même matériau jarretière (fil, fil) alcool.

D'Autres Publications Sur Les Plantes